Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2014

Pour Pascal Buchet, la campagne se durcit

Un article du Parisien de ce matin annonce que 15 militants de Fontenay-aux-Roses quittent la section du PS. La campagne pour les élections municipales de mars s'annonce de plus en plus difficile pour Pascal Buchet.

L'article commence par cette phrase : La campagne municipale se durcit à Fontenay-aux-Roses. Hier, une quinzaine de militants socialistes de la section ont annoncé leur démission collective du parti. Les 20 ans d'échec du maire Pascal Buchet se traduisent aussi par l'abandon progressif de ses soutiens locaux.

Après le départ d'un certain nombre de membres de l'équipe qui l'accompagnaient, pour certains, depuis 1994 (Madame Segré, Monsieur Dumas, Monsieur Zanolin ... ) et après la constitution d'une liste de son ancien premier adjoint (Dominique Lafon, regroupant déjà quelques élus de l'actuelle équipe municipale), cette démission des militants socialistes de la section fontenaisienne du PS est un nouveau coup dur pour Pascal Buchet.

20 ans c'est trop long. A cela, il faut ajouter l'état déplorable de la commune qui est laissée à l'abandon et dont le déclin est souligné par un nombre de plus en plus grand de Fontenaisiens. Il ne faut pas oublier non plus les condamnations pour harcèlement moral (6 mois de prison avec sursis) qui ont contribué à détruire les relations et le dialogue social avec les personnels municipaux et le manque de confiance de ceux-ci vis-à-vis de la mairie.

S'agit-il d'une fin de règne pour Pascal Buchet ? Tous les ingrédients sont là, bien réels et bien présents. Pour transformer cette nécessité de changement en réalité aux soirs des 23 et 30 mars, je vous invite à voter pour la seule liste en mesure d'assurer l'alternance dans notre ville : l'Union Pour Fontenay-aux-Roses. Car nous sommes le trait d'union entre toutes les listes qui veulent fermer le livre de ces 20 ans d'échecs.

Pour battre Pascal Buchet, il faut voter utile dès le premier tour, il faut voter Philippe Ribatto et pour la liste Union Pour Fontenay-aux-Roses !

06/02/2014

Lettre ouverte du personnel municipal au maire Pascal Buchet

Les syndicats représentants le personnel municipal viennent de remettre à Pascal Buchet une lettre ouverte ayant pour objet : obligation de sécurité, sanction, souffrance au travail et dialogue social. Une liste de points qui constituent autant d'échecs dans la gestion des ressources humaines de la ville.

Scan-personnel.jpgManager de l'humain, c'est toujours difficile. Il y a environ 480 employés municipaux dont seulement 280 titulaires de leur poste (les autres sont contractuels). La gestion du personnel avec autant de personnes n'est donc pas une chose aisée. Cependant, à Fontenay-aux-Roses, les choses sont de plus en plus difficiles. Depuis des années, la situation des agents municipaux s'est grandement dégradée au regard de la sécurité du travail, des sanctions répétitives, de la souffrance au travail et du dialogue social.

Cette lettre ouverte est à la fois la mise en évidence d'un système méprisant, démotivant et basé uniquement sur le rapport de force. A tel point, qu'aujourd'hui la rupture est profonde entre la mairie et ses employés. L'absence de dialogue social et l'absence de confiance sont le résultat d'une gestion méprisante et des promesses non tenues.

Si l'Union Pour Fontenay-aux-Roses est choisie en mars prochain pour administrer notre ville, nous aurons une priorité : rétablir le dialogue pour créer les conditions d'une nouvelle relation entre mairie et personnel. Nous devrons aussi rétablir la confiance des agents, leur motivation et leur offrir de bonnes conditions de travail. Notre objectif est le travail en commun pour le bien-être des Fontenaisiens et pour rendre les services qu'ils attendent de la municipalité.

 

Je vous invite donc à lire cette lettre ouverte.

Article du 17 mai 2011 : Grève à la mairie de Fontenay-aux-Roses, le personnel dénonce une parodie de dialogue social.

 

31/01/2014

Fontenay-aux-Roses : lu dans la presse

Fontenay-aux-Roses a susciter quelques articles dans Le Parisien. Voici une petite sélection apportant un éclairage sur la situation de notre ville à l'approche des élections municipales de mars.

 

Clamart et Fontenay-aux-Roses sont des cas délicats : interview de Philippe Sarre (patron des socialistes des Hauts-de-Seine) concernant les investitures socialistes pour les prochaines élections municipales. « Clamart et Fontenay-aux-Roses sont des cas délicats. A Clamart, Philippe Kaltenbach (NDLR : mis en examen dans l'affaire des vidéos et HLM) s'est retiré. Son maintien pouvait être un handicap ... De son côté, Pascal Buchet à Fontenay a été condamné en première instance et en appel pour harcèlement sur une de ses employées (NDLR : sa directrice de communication s'est suicidée en 2007). J'étais un des premiers à dire qu'il devait prendre sa distance avant même les condamnations ... Pascal Buchet n'a pas été condamné pour s'être servi de son mandat pour des malversations financière, pour s'être enrichi ...  ». (Le Parisien, 11 octobre 2013)

 

A Fontenay-aux-Roses, pas d'étiquette pour la liste de Philippe Ribatto. « Il semble déjà avoir largement débuté sa campagne, à grands renforts de tracts, newsletters et réunions d'appartements. Et pour sa première campagne, c'est sans investiture et sans étiquette que Philippe Ribatto … présentera sa liste Union Pour Fontenay-aux-Roses aux prochaines municipales … Dans quelques mois, avec son équipe, il détaillera son programme et ses 50 propositions pour la ville, avec lesquelles il espère battre le maire sortant, Pascal Buchet (PS) élu depuis plus de vingt ans  ». (Le Parisien, 10 décembre 2013)

lp2.jpg


Le maire PS de Fontenay-aux-Roses brigue un quatrième mandat : Pascal Buchet se présente pour un quatrième mandat, après 20 ans de gestion de notre ville. Un article du Parisien rappelle cependant que « … ce proche de Martine Aubry est néanmoins fragilisé par une récente condamnation. Reconnu coupable en première instance puis en appel pour harcèlement moral après le suicide par défenestration de sa directrice de la communication, il a écopé de 6 mois de prison avec sursis en 2012. Condamnation qui lui a déjà coûté les sénatoriales puis les législatives. L'élu avait également dû se résigner à ne pas se représenter à sa propre succession pour le poste de premier secrétaire fédéral du PS des Hauts-de-Seine » (Le Parisien, 24 décembre 2013)

lp1.jpg


Depuis 5 ans, Fontenay-aux-Roses voit sa population diminuer alors que dans l'ensemble du département elle augmente de +3,07%. Ce sont les chiffres de l'INSEE qui, comme chaque année, présente l'évolution de la population dans chaque ville des Hauts-de-Seine. Pour notre ville, que Pascal Buchet appelle « la ville où il fait bon vivre », la diminution de la population est surtout le signe visible du déclin de Fontenay-aux-Roses, car une ville qui perd des habitants et une ville qui s'appauvrit et dont les commerces de proximité disparaissent. « Avec 23.583 habitants, le nombre d'habitants à Fontenay-aux-Roses diminue de -2,5% sur les cinq dernières années. » (Le Parisien, 03 janvier 2014)

27/08/2013

Pour les élections municipales, j'ai choisi le parti de Fontenay-aux-Roses

Le numéro d'été du journal "Fontenay et Vous" a été distribué pendant ce mois d'août. Parmi les articles figurant sur ce document, j'explique les raisons pour lesquelles je participe et je soutiens la liste Union Pour Fontenay-aux-Roses. Voici cet article.

 

Fontenaisien depuis toujours, j'ai grandi à Fontenay-aux-Roses, j'y ai fondé une famille et j'y ai même créé une entreprise. Cette ville fait partie intégrante de ma vie d'enfant et d'adulte.

C'est pour elle que je me suis engagé en politique, il y a un peu plus de dix ans. Car pour moi, le seul combat politique qui vaille réside dans l'engagement local et dans la véritable proximité avec les habitants, leurs attentes, leurs besoins et leurs projets. Je n'ai pas d'autre ambition que le devenir de Fontenay-aux-Roses et le bien-être des Fontenaisiens.

 

« Vous nous avez dit combien vous n'aviez plus confiance dans les partis politiques et ceux qui les représentent »

Si je soutiens et si je participe à l'équipe « Union Pour Fontenay-aux-Roses », c'est parce que le devenir de notre ville doit appartenir à ses habitants et à eux seuls. Depuis plus de 10 mois, avec Philippe Ribatto, nous vous avons rencontrés. Vous nous avez dit combien vous n'aviez plus confiance dans les partis politiques et ceux qui les représentent. Vous nous avez expliqué que vous souhaitiez que la ville soit gérée par des femmes et des hommes venus de différents horizons : personnes issues de la société civile, des associations locales, des sans étiquette ... des gens comme vous, des gens comme moi, ayant ce point commun qu'est l'amour de notre ville. Car le seul parti politique qui nous réunit est le parti de Fontenay-aux-Roses.

 

« 20 ans de Pascal Buchet, c'est 20 ans de déclin »

La liste Union Pour Fontenay-aux-Roses est donc une liste d'intérêt local. Et notre ville en a bien besoin. Depuis 20 ans, Fontenay-aux-Roses connaît un déclin lent et progressif. Il suffit de regarder l'état pitoyable de nos rues, la dégradation de notre cadre de vie, la disparition des commerces et le peu de services offerts par la municipalité aux Fontenaisiens. 20 ans de Pascal Buchet, c'est 20 années de déclin pour Fontenay-aux-Roses. Le temps de l'alternance pour les Fontenaisiens est venu.

 

« Notre seule volonté est de dessiner un avenir à Fontenay-aux-Roses »

Vous l'avez compris, notre démarche n'est pas motivée par l'ambition personnelle ou la nécessité d'utiliser l'élection municipale comme tremplin vers un quelconque poste de parlementaire ou autre. Cette politique là ne nous intéresse pas et nous la laissons à d'autres.

La seule volonté de notre équipe est de dessiner un avenir à Fontenay-aux-Roses et d'en faire une ville belle, dynamique, propre … où chacun trouvera sa place et se sentira bien.

 

fontenay-et-vous.png

Vous pouvez télécharger ce numéro d'été de "Fontenay et Vous" sur le site de l'Union Pour Fontenay-aux-Roses : www.union-pour-fontenay.fr