Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

Déclaration du maire, Laurent Vastel

A la suite des événements tragiques du 13 novembre 2015 à Paris, le maire Laurent Vastel et les élus du conseil municipal adressent leur soutien aux familles des victimes.

Le tragique événement qui s’est produit hier à Paris n’a pas d’équivalent dans l’histoire récente de notre pays. Je pense d’abord aux victimes et à leurs familles et témoigne au nom des élus de Fontenay aux Roses tout notre soutien en ce terrible jour.

Comme l’a souligné le président de la République il s’agit d’un acte de guerre. Il a été organisé, planifié, et réalisé comme une opération de guerre. Il s’agit avant tout d’un acte de barbarie, d’un crime condamnable par les tribunaux internationaux et qui foule au pied toutes les règles et conventions de guerre.
Nous sommes sans doute à un moment crucial de notre histoire.
Je pense que le président de la république a exprimé sous cette expression inexacte le sentiment que nous partageons tous, à savoir que notre pays est en guerre.

« …vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi. Or, c’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles protestations d’amitié. Du moment qu’il veut que vous soyez l’ennemi, vous l’êtes. Et il vous empêchera même de cultiver votre jardin » Julien Freund, in « l’essence du politique »

La situation créée par cette agression nous impose de réagir en deux phases :

D’une part une phase à court terme de sécurisation de notre ville, dont la sécurité et l’ordre public incombent au maire et aux services municipaux. Le décret d’état d’urgence a été promulgué cette nuit et ce texte règlemente les réunions sur la voie publique, interdisant notamment les manifestations, et assouplit de nombreuses règles afin de faciliter l’action des forces de police. Le maintien en activité des différents services de la Ville a été examiné ce matin, au vu de la fermeture générale observée dans toutes les villes du département, nous avons décidé de fermer les différentes activités, sportives, culturelles ou pouvant être assimilées à une école, comme le conservatoire de musique pendant le week-end. Nous nous adapterons lundi en fonction de la situation et des consignes transmises par le préfet.

Dès lundi, le plan vigipirate est restauré à son niveau « Alerte Attentat », imposant de nombreuses contraintes dans les écoles. Les services travaillent ce weekend pour mettre en place les éléments de sécurité nécessaire et passer les consignes.

L’adaptation du dispositif au fur et à mesure de l’actualité sera nécessaire à tout moment. J’ai décidé de créer de ce fait une cellule de crise qui associera outre le conseiller municipal délégué à la sécurité Jean-Claude Porcheron qui la pilotera, l’élu d’astreinte hebdomadaire et le Directeur général des services. Ils me rendront compte directement des éventuelles décisions à prendre.

Je vous rappelle que l’objectif des terroristes est de déclencher la terreur. Je vous demande instamment de ne pas contribuer à amplifier les peurs et les angoisses en relayant des informations non vérifiées auprès de nos concitoyens. Ce type de propos ne faisant qu’aider les terroristes.

Le conseil municipal de lundi 16 novembre est maintenu. Les abords en seront sécurisés. Il n’est pas question de laisser les terroristes décider du fonctionnement de notre pays, et certaines délibérations doivent être prises avant le 30/11 pour des motifs de délais administratifs légaux sauf à pénaliser fortement notre commune.

L’autre partie de cette première phase est celle de l’émotion, de la tristesse et de la douleur. Rendons hommage et pleurons les victimes de cette barbarie. Trois jours de deuil national ont été décidés par le Gouvernement, les drapeaux sont en berne et lundi, lors du conseil, je proposerai à toutes les personnes présentes de nous unir dans un instant de recueillement à la mémoire des victimes.

Enfin, viendra la deuxième phase qui sera celle de la réaction nationale à apporter à cette agression, et des conséquences pratiques de tels actes sur les adaptations de notre vie quotidienne en tant que collectivité locale. Ce débat nous amènera sans doute à nous poser la question de ce qui est constitutif de notre identité nationale et de ce qui amène chacun, dans le cadre d’une décision qui est personnelle et indépendante des origines ethniques, culturelles et religieuses, ou de lieu de naissance, à décider d’appartenir ou non à cette communauté de destin qui est celle de la nation française.

Vive la France, vive la nation, vive la république laïque et démocratique!

Laurent Vastel
Maire de Fontenay-aux-Roses
Conseiller départemental des Hauts-de-Seine

 

fontenay aux roses,attentat,maire,laurent vastel,déclaration

31/01/2014

Fontenay-aux-Roses : lu dans la presse

Fontenay-aux-Roses a susciter quelques articles dans Le Parisien. Voici une petite sélection apportant un éclairage sur la situation de notre ville à l'approche des élections municipales de mars.

 

Clamart et Fontenay-aux-Roses sont des cas délicats : interview de Philippe Sarre (patron des socialistes des Hauts-de-Seine) concernant les investitures socialistes pour les prochaines élections municipales. « Clamart et Fontenay-aux-Roses sont des cas délicats. A Clamart, Philippe Kaltenbach (NDLR : mis en examen dans l'affaire des vidéos et HLM) s'est retiré. Son maintien pouvait être un handicap ... De son côté, Pascal Buchet à Fontenay a été condamné en première instance et en appel pour harcèlement sur une de ses employées (NDLR : sa directrice de communication s'est suicidée en 2007). J'étais un des premiers à dire qu'il devait prendre sa distance avant même les condamnations ... Pascal Buchet n'a pas été condamné pour s'être servi de son mandat pour des malversations financière, pour s'être enrichi ...  ». (Le Parisien, 11 octobre 2013)

 

A Fontenay-aux-Roses, pas d'étiquette pour la liste de Philippe Ribatto. « Il semble déjà avoir largement débuté sa campagne, à grands renforts de tracts, newsletters et réunions d'appartements. Et pour sa première campagne, c'est sans investiture et sans étiquette que Philippe Ribatto … présentera sa liste Union Pour Fontenay-aux-Roses aux prochaines municipales … Dans quelques mois, avec son équipe, il détaillera son programme et ses 50 propositions pour la ville, avec lesquelles il espère battre le maire sortant, Pascal Buchet (PS) élu depuis plus de vingt ans  ». (Le Parisien, 10 décembre 2013)

lp2.jpg


Le maire PS de Fontenay-aux-Roses brigue un quatrième mandat : Pascal Buchet se présente pour un quatrième mandat, après 20 ans de gestion de notre ville. Un article du Parisien rappelle cependant que « … ce proche de Martine Aubry est néanmoins fragilisé par une récente condamnation. Reconnu coupable en première instance puis en appel pour harcèlement moral après le suicide par défenestration de sa directrice de la communication, il a écopé de 6 mois de prison avec sursis en 2012. Condamnation qui lui a déjà coûté les sénatoriales puis les législatives. L'élu avait également dû se résigner à ne pas se représenter à sa propre succession pour le poste de premier secrétaire fédéral du PS des Hauts-de-Seine » (Le Parisien, 24 décembre 2013)

lp1.jpg


Depuis 5 ans, Fontenay-aux-Roses voit sa population diminuer alors que dans l'ensemble du département elle augmente de +3,07%. Ce sont les chiffres de l'INSEE qui, comme chaque année, présente l'évolution de la population dans chaque ville des Hauts-de-Seine. Pour notre ville, que Pascal Buchet appelle « la ville où il fait bon vivre », la diminution de la population est surtout le signe visible du déclin de Fontenay-aux-Roses, car une ville qui perd des habitants et une ville qui s'appauvrit et dont les commerces de proximité disparaissent. « Avec 23.583 habitants, le nombre d'habitants à Fontenay-aux-Roses diminue de -2,5% sur les cinq dernières années. » (Le Parisien, 03 janvier 2014)

20/02/2012

Lettre ouverte à Monsieur le maire

Pour compléter le compte rendu du dernier Conseil municipal, concernant la question posée sur les équipements des agents municipaux, veuillez trouver ci-dessous la lettre ouverte adressée à Pascal Buchet par les représentants du personnel.


Fontenay aux Roses le 13 février 2012

Monsieur le Maire
Hotel de Ville 92260 Fontenay aux Roses



LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MAIRE

Monsieur le Maire,

L'année dernière, le déneigement avait tourné au calvaire pour nos collègues des services techniques faute de vêtements chauds et de matériel adapté.

Les sections syndicales FSUClias92 et CFDT Interco ont porté le fait à votre connaissance et ceci à plusieurs reprises, soulignant l'urgence de reprendre les dotations vestimentaires obligatoires interrompues depuis 2009.

Dimanche 5 février, en fin de matinée, l’intersyndicale s’est déplacée devant le Centre Technique Municipal afin de constater l’équipement des 4 agents chargés du déneigement ainsi que le matériel mis en œuvre.
- Un des 2 véhicules est tout rouillé avec le chauffage de cabine en panne.
- Les agents n'ont ni chaussures chaudes et étanches, ni pantalons, ni gants, ni parkas chaudes
- Pas de restauration ni de boissons chaudes prévu.

Nos collègues ont travaillés au déneigement toute la journée, finissant les pieds gelés, les mains crevassées par le froid et le sel.

Dans ces circonstances, travailler en extérieur par grand froid sans habits chauds constitue un danger grave et imminent pour la santé.

L’intersyndicale a rencontré les responsables afin de les alerter de la situation qui si elle perdure, justifiera le droit de retrait.

Le froid est la, plus de 50 départements en France sont en vigilance « grand froid ».
Nos collègues n'ont toujours ni couvre-chef, ni parkas, ni pantalons, ni chaussures, ni gants chauds !
Et il va leur être demandé de déneiger la ville aux prochaines chutes annoncées pour la fin de la semaine.

Ces conditions de travail indignes de notre collectivité ont été relatées au CTP du 7 février 2012, ne soulevant que le scepticisme de la directrice des services techniques. Elle s'est néanmoins empressée de commander en urgence quelques parkas jeudi 9 février !

Nous constatons la faillite de l'organisation actuelle pour les questions d'hygiène et de sécurité. Ne pas réussir depuis 1 an à doter le personnel communal des équipements indispensables à ses missions au service des Fontenaisiens est scandaleux.
Nous proposons que le CTP se dote d'une structure paritaire incluant tous les partenaires, administration, syndicats, médecin du travail, ACMO, experts si nécessaire dans les plus brefs délais, et ce malgré l'opposition systématique et incompréhensible de la 1er maire-adjoint.

Les questions de sécurité au travail sont sous votre seule responsabilité, monsieur le Maire.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos sentiments les meilleurs.

14/05/2011

Grève à la mairie de Fontenay-aux-Roses

Mardi 17 mai, la CFDT appelle le personnel de la ville à se mettre en grève. Il s'agit d'une nouvelle défiance vis-à-vis du maire, Pascal Buchet.

Après avoir fait la une des journaux, le maire est une nouvelle fois pointé du doigt pour la gestion de son personnel. Les raisons invoquées sont des conditions de travail dégradées, des économies de personnel excessives, un manque de considération et une ambiance « déplorable ».

Les syndicats appellent donc à une grève pour la journée du mardi 17 mai. Les grévistes se rassembleront sur le parvis de la mairie dès 8h30 ...

grève,fontenay-aux-roses,personnel,maire,pascal buchet