Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2014

Vos attentes, notre projet, une équipe

Dans une semaine, les résultats du premier tour de l'élection municipale seront connus. L'Union Pour Fontenay-aux-Roses, liste conduite par Philippe Ribatto a présenté son projet. Élaborées par une équipe de personnes compétentes, unies et enthousiastes, ces propositions sont réalistes et ambitieuses.

 

Union-Pour-Fontenay-couverture-projet.pngNotre projet vous est présenté dans un document de 12 pages. Ce programme pour notre ville a été concocté, préparé et travaillé par des des groupes de travail qui se sont penchés sur les différentes thématiques qui intéressent les Fontenaisiens.

Lors d'une "université d'été" (fin août 2013), nous avons défini les grandes orientations de ce programme. Ce travail a été ensuite confronté aux attentes des habitants de notre ville lors de rencontres, réunions publiques et lors d'une enquête que nous avions lancée à l'occasion du Forum des Associations de septembre 2013.

Les différents groupes de travail de l'Union Pour Fontenay-aux-Roses ont ensuite rédigé ces propositions qui se basent sur vos attentes.

Le résultat : une petite centaines de propositions, classées en fonction des principaux points que les Fontenaisiens nous ont indiqué comme prioritaires pour stopper le déclin de Fontenay-aux-Roses :

  • Votre emploi, vos commerces
  • Votre habitat
  • Nos enfants
  • Nos solidarités
  • Votre oxygène
  • Vos loisirs
  • Votre tranquillité
  • Vos déplacements
  • Votre mairie
  • Votre argent

Ce projet a été distribué sur le marché de Fontenay-aux-Roses, samedi dernier. Il a reçu un excellent accueil de la part des Fontenaisiens. Il sera distribué dans toutes les boites à lettres de notre ville cette semaine.

 

liste-union-pour-fontenay-aux-roses.pngCe projet est porté par une équipe unie, compétente et enthousiaste ; une liste dont la marque principale est la diversité. L'Union Pour Fontenay-aux-Roses, conduite par Philippe Ribatto, est une liste sans étiquette, composée de Fontenaisiens provenant de différents horizons politiques, associatifs et qui s'engagent pour notre ville, en toute indépendance des partis politiques.

Toutes ces personnes se mettent au service de Fontenay-aux-Roses, s'engagent pour Fontenay-aux-Roses et se battent pour que Fontenay-aux-Roses sorte du déclin dans lequel Pascal Buchet l'a plongée depuis 20 ans.

Cette équipe de Fontenaisiens pour Fontenay est aussi la seule liste qui pourra battre Pascal Buchet au second tour. En effet, l'Union Pour Fontenay-aux-Roses est la seule liste en mesure de fédérer les autres listes qui s'opposent au maire sortant : une liste de droite, une liste de gauche dissidente et une liste associative. Car nous sommes la seule équipe composée, du fait de sa diversité, de gens de droite, d'associatifs, de personnes de gauche et de sans étiquette politique. L'Union Pour Fontenay-aux-Roses est le trait d'union de toutes les listes d'opposition à Pascal Buchet.

 

Si vous souhaitez que le soir du 30 mars Pascal Buchet ne soit plus maire de Fontenay-aux-Roses, alors voter utile c'est voter Philippe Ribatto et l'Union Pour Fontenay-aux-Roses dès le 23 mars !

 

 » Télécharger le projet de l'Union Pour Fontenay-aux-Roses
 » Télécharger la liste Union Pour Fontenay-aux-Roses, avec Philippe Ribatto

 

 

16/03/2014

Vos attentes, notre projet

Voici le projet de la liste Union Pour Fontenay-aux-Roses conduite par Philippe Ribatto.

Union-Pour-Fontenay-couverture-projet.png

31/01/2014

Fontenay-aux-Roses : lu dans la presse

Fontenay-aux-Roses a susciter quelques articles dans Le Parisien. Voici une petite sélection apportant un éclairage sur la situation de notre ville à l'approche des élections municipales de mars.

 

Clamart et Fontenay-aux-Roses sont des cas délicats : interview de Philippe Sarre (patron des socialistes des Hauts-de-Seine) concernant les investitures socialistes pour les prochaines élections municipales. « Clamart et Fontenay-aux-Roses sont des cas délicats. A Clamart, Philippe Kaltenbach (NDLR : mis en examen dans l'affaire des vidéos et HLM) s'est retiré. Son maintien pouvait être un handicap ... De son côté, Pascal Buchet à Fontenay a été condamné en première instance et en appel pour harcèlement sur une de ses employées (NDLR : sa directrice de communication s'est suicidée en 2007). J'étais un des premiers à dire qu'il devait prendre sa distance avant même les condamnations ... Pascal Buchet n'a pas été condamné pour s'être servi de son mandat pour des malversations financière, pour s'être enrichi ...  ». (Le Parisien, 11 octobre 2013)

 

A Fontenay-aux-Roses, pas d'étiquette pour la liste de Philippe Ribatto. « Il semble déjà avoir largement débuté sa campagne, à grands renforts de tracts, newsletters et réunions d'appartements. Et pour sa première campagne, c'est sans investiture et sans étiquette que Philippe Ribatto … présentera sa liste Union Pour Fontenay-aux-Roses aux prochaines municipales … Dans quelques mois, avec son équipe, il détaillera son programme et ses 50 propositions pour la ville, avec lesquelles il espère battre le maire sortant, Pascal Buchet (PS) élu depuis plus de vingt ans  ». (Le Parisien, 10 décembre 2013)

lp2.jpg


Le maire PS de Fontenay-aux-Roses brigue un quatrième mandat : Pascal Buchet se présente pour un quatrième mandat, après 20 ans de gestion de notre ville. Un article du Parisien rappelle cependant que « … ce proche de Martine Aubry est néanmoins fragilisé par une récente condamnation. Reconnu coupable en première instance puis en appel pour harcèlement moral après le suicide par défenestration de sa directrice de la communication, il a écopé de 6 mois de prison avec sursis en 2012. Condamnation qui lui a déjà coûté les sénatoriales puis les législatives. L'élu avait également dû se résigner à ne pas se représenter à sa propre succession pour le poste de premier secrétaire fédéral du PS des Hauts-de-Seine » (Le Parisien, 24 décembre 2013)

lp1.jpg


Depuis 5 ans, Fontenay-aux-Roses voit sa population diminuer alors que dans l'ensemble du département elle augmente de +3,07%. Ce sont les chiffres de l'INSEE qui, comme chaque année, présente l'évolution de la population dans chaque ville des Hauts-de-Seine. Pour notre ville, que Pascal Buchet appelle « la ville où il fait bon vivre », la diminution de la population est surtout le signe visible du déclin de Fontenay-aux-Roses, car une ville qui perd des habitants et une ville qui s'appauvrit et dont les commerces de proximité disparaissent. « Avec 23.583 habitants, le nombre d'habitants à Fontenay-aux-Roses diminue de -2,5% sur les cinq dernières années. » (Le Parisien, 03 janvier 2014)

24/04/2013

Le temps de l'alternance est venu

Guy Berger apporte un soutien sans faille à la liste Union Pour Fontenay-aux-Roses. Personnalité respectée et influente sur notre ville, Guy a conduit une liste d'union de l'opposition à Pascal Buchet en 1995. D'une façon claire, il nous présente les raisons de son soutien.

 

union pour fontenay-aux-roses,guy berger,ump,udi,fontenay-aux-roses,bilan,municipales 2014,liste d'unionNé à Paris, il y a 75 ans, résidant à Fontenay-aux-Roses depuis 50 ans, j’avais conduit, il y a 18 ans, une liste d’union pour les élections municipales. Cela m’avait conduit à siéger au conseil municipal dans la minorité pendant trois ans. Des amis m’ont demandé ce que je pensais des élections municipales qui auront lieu l’an prochain, élections qu’il faut dès aujourd’hui soigneusement préparer. Je précise tout de suite, pour qu’il n’y ait pas de malentendu, que je ne serai, en aucun cas candidat à quelque poste que ce soit. L’âge et des responsabilités associatives et bénévoles trop nombreuses ne m’en donnent pas la possibilité.

 

« L'équipe municipale au pouvoir a un bilan plus que médiocre »

En revanche, une longue expérience de la gestion publique et de la vie à Fontenay me permet de m’exprimer sur ce sujet en connaissance de cause. L’équipe municipale au pouvoir à Fontenay-aux-Roses depuis 19 ans a un bilan plus que médiocre.. Aujourd’hui ses leaders sont déconsidérés par des affaires douloureuses, l’équipe est minée par des querelles internes. Il est temps, plus que temps, qu’elle laisse la place à une équipe nouvelle. Le moment de l’alternance est venu.

 

« Cette alternance ne peut être préparée que par des citoyens implantés à Fontenay depuis longtemps »

Cette alternance ne peut être préparée que par des citoyens implantés à Fontenay depuis longtemps, ce qui devrait exclure les parachutés de l’extérieur. Elle doit venir de citoyens jeunes ayant participé à la vie associative, de citoyens dont les opinions politiques ont été constantes et clairement affirmées, de citoyens en qui les électeurs puissent avoir confiance, sachant d’où ils parlent. Qu’on le veuille ou non, les élections municipales, dans une commune de la taille de la nôtre, sont des élections politiques. Il est normal que les élus locaux se rattachent à de grandes formations nationales qui leur donnent des liens naturels avec d’autres élus dans d’autres collectivités de notre région parisienne.

Philippe Ribatto et Emmanuel Chambon, l’un membre de l’UMP, l’autre membre de l’UDI, ont décidé de mener en commun une liste d’union, constituée d’authentiques Fontenaisiens. Leur démarche répond bien aux critères de bon sens que je viens de résumer. Je suis heureux de les encourager et de leur dire mon amitié et mon soutien.

J’espère qu’ils sauront convaincre nos concitoyens de leur engagement à leur service et de la qualité de leur projet pour la ville. Puissent-ils mener à bien l’alternance à laquelle une majorité de la population aspire !