Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

Déclaration du maire, Laurent Vastel

A la suite des événements tragiques du 13 novembre 2015 à Paris, le maire Laurent Vastel et les élus du conseil municipal adressent leur soutien aux familles des victimes.

Le tragique événement qui s’est produit hier à Paris n’a pas d’équivalent dans l’histoire récente de notre pays. Je pense d’abord aux victimes et à leurs familles et témoigne au nom des élus de Fontenay aux Roses tout notre soutien en ce terrible jour.

Comme l’a souligné le président de la République il s’agit d’un acte de guerre. Il a été organisé, planifié, et réalisé comme une opération de guerre. Il s’agit avant tout d’un acte de barbarie, d’un crime condamnable par les tribunaux internationaux et qui foule au pied toutes les règles et conventions de guerre.
Nous sommes sans doute à un moment crucial de notre histoire.
Je pense que le président de la république a exprimé sous cette expression inexacte le sentiment que nous partageons tous, à savoir que notre pays est en guerre.

« …vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi. Or, c’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles protestations d’amitié. Du moment qu’il veut que vous soyez l’ennemi, vous l’êtes. Et il vous empêchera même de cultiver votre jardin » Julien Freund, in « l’essence du politique »

La situation créée par cette agression nous impose de réagir en deux phases :

D’une part une phase à court terme de sécurisation de notre ville, dont la sécurité et l’ordre public incombent au maire et aux services municipaux. Le décret d’état d’urgence a été promulgué cette nuit et ce texte règlemente les réunions sur la voie publique, interdisant notamment les manifestations, et assouplit de nombreuses règles afin de faciliter l’action des forces de police. Le maintien en activité des différents services de la Ville a été examiné ce matin, au vu de la fermeture générale observée dans toutes les villes du département, nous avons décidé de fermer les différentes activités, sportives, culturelles ou pouvant être assimilées à une école, comme le conservatoire de musique pendant le week-end. Nous nous adapterons lundi en fonction de la situation et des consignes transmises par le préfet.

Dès lundi, le plan vigipirate est restauré à son niveau « Alerte Attentat », imposant de nombreuses contraintes dans les écoles. Les services travaillent ce weekend pour mettre en place les éléments de sécurité nécessaire et passer les consignes.

L’adaptation du dispositif au fur et à mesure de l’actualité sera nécessaire à tout moment. J’ai décidé de créer de ce fait une cellule de crise qui associera outre le conseiller municipal délégué à la sécurité Jean-Claude Porcheron qui la pilotera, l’élu d’astreinte hebdomadaire et le Directeur général des services. Ils me rendront compte directement des éventuelles décisions à prendre.

Je vous rappelle que l’objectif des terroristes est de déclencher la terreur. Je vous demande instamment de ne pas contribuer à amplifier les peurs et les angoisses en relayant des informations non vérifiées auprès de nos concitoyens. Ce type de propos ne faisant qu’aider les terroristes.

Le conseil municipal de lundi 16 novembre est maintenu. Les abords en seront sécurisés. Il n’est pas question de laisser les terroristes décider du fonctionnement de notre pays, et certaines délibérations doivent être prises avant le 30/11 pour des motifs de délais administratifs légaux sauf à pénaliser fortement notre commune.

L’autre partie de cette première phase est celle de l’émotion, de la tristesse et de la douleur. Rendons hommage et pleurons les victimes de cette barbarie. Trois jours de deuil national ont été décidés par le Gouvernement, les drapeaux sont en berne et lundi, lors du conseil, je proposerai à toutes les personnes présentes de nous unir dans un instant de recueillement à la mémoire des victimes.

Enfin, viendra la deuxième phase qui sera celle de la réaction nationale à apporter à cette agression, et des conséquences pratiques de tels actes sur les adaptations de notre vie quotidienne en tant que collectivité locale. Ce débat nous amènera sans doute à nous poser la question de ce qui est constitutif de notre identité nationale et de ce qui amène chacun, dans le cadre d’une décision qui est personnelle et indépendante des origines ethniques, culturelles et religieuses, ou de lieu de naissance, à décider d’appartenir ou non à cette communauté de destin qui est celle de la nation française.

Vive la France, vive la nation, vive la république laïque et démocratique!

Laurent Vastel
Maire de Fontenay-aux-Roses
Conseiller départemental des Hauts-de-Seine

 

fontenay aux roses,attentat,maire,laurent vastel,déclaration

Les commentaires sont fermés.