Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2013

La ville où il fait bon vivre continue de perdre des habitants !

Comme chaque année, l'INSEE publie les chiffres concernant l'évolution de la population dans les Hauts-de-Seine. Alors que dans le département le nombre d'habitants continue d'augmenter, à Fontenay-aux-Roses c'est l'inverse qui se produit, comme les années précédentes.

Les chiffres de l'INSEE sont sans appel : la population augmente dans le département (+11 292 habitants en un an) selon les résultats du recensement partiel effectué en 2012. Sur les 36 communes de notre département, 25 voient le nombre d'habitants augmenter, dont le Plessis-Robinson qui attire le plus de personnes, mais aussi Bois-Colombes, Châtillon et Châtenay-Malabry.

Par contre, une fois de plus, Fontenay-aux-Roses se caractérise. Notre commune enregistre le plus de départs pour les villes dont la population diminue. La ville où il fait bon vivre, selon Pascal Buchet, est la ville du département où la population baisse le plus.

C'est un élément de plus à inscrire au bilan de l'actuelle municipalité et qui confirme le déclin dans lequel s'inscrit notre ville depuis 19 ans.

  • Les commerces ferment et ne sont pas remplacés.
  • Les habitants ayant un pouvoir d'achat nécessaire au dynamisme économique de notre ville partent.
  • La mise en cause de la mixité sociale en refusant toute construction en accession à la propriété favorise les départs des habitants de notre ville, notamment les jeunes familles qui ne trouvent pas à se loger lorsque le nombre d'enfants augmente.

Il s'agit d'un véritable problème de fond quant à l'avenir de Fontenay-aux-Roses. Depuis 19 ans, l'actuelle municipalité n'a aucune vision d'ensemble du développement de notre commune. Si Fontenay était vraiment une ville agréable à vivre, la population ne diminuerait pas.

Alors, j'entends déjà la réponse du maire : "c'est le choix de la stabilité pour lutter contre la densification". L'emploi du mot "densification" étant destiné à faire peur.

En réalité, nous sommes face à deux conceptions du développement urbain de Fontenay-aux-Roses. D'un côté l'immobilisme et le déclin, défendus par l'équipe actuelle. De l'autre, la volonté de dessiner un avenir à notre ville, en rendant aux Fontenaisiens des rues propres, des logements adaptés à toutes les catégories sociales et des commerces variés au dynamisme bénéfique à tous.

Ce débat sera essentiel lors des prochaines élections municipales, en 2014, pour en finir avec ce déclin que nous subissons depuis 19 ans.

 

Pour mémoire : le nombre d'habitants à Fontenay-aux-Roses avait diminué de -1,8% en 2011 et de -1,36% en 2012. (sources INSEE).

26/08/2012

Un été à Fontenay-aux-Roses

A quelques jours de la rentrée, il est bon de revenir sur quelques événements ou quelques faits qui se sont produits cet été, à Fontenay-aux-Roses. Il convient de les signaler, car ils sont le reflet de l'évolution de notre société ou bien de notre commune.

 

inauguration,clairefontaine,fontenay-aux-roses,pascal buchet,contravention,distribution de tractsAu début du mois de juillet, le Mémorial symbolisant la résistance contre les crimes nazis a été dégradé. Ce monument se trouve sur la coulée verte et il s'agit d'une oeuvre baptisée "l'Homme Debout" (réalisée par Philippe Scrive et installée en ce lieu en 2008). Elle a été vandalisée dans la nuit du 3 au 4 juillet. Les deux morceaux de bois supérieurs avaient été descellés, la pierre surplombant la sculpture cassée. Et le cercle d’acier a disparu.


Au lendemain du weekend du 14 juillet, les Fontenaisiens qui prenaient le RER à la station Fontenay-aux-Roses ont découvert que les poubelles publiques avaient été vandalisées. Il s'agit des poubelles qui sont fixées aux arrêts de bus (avenue Lombart). Elles ont été brûlées et sont restées ainsi une petite semaine sur la voie publique.

17-07-2012_poubelles1.jpg     17-07-2012_poubelles2.jpg

 

25-08-2012_tags-insultes01.jpgUn immeuble donnant sur la nouvelle place devant le château Laboissière a été largement dégradé par des tags, à la prose très éloquente. Ainsi, depuis la mi-août, les Fontenaisiens peuvent lire "Nike la BA.C", "béze la france" et autres "vive l'algérie" ... Outre le fait que ces inscriptions sont de grandes tailles, rédigées avec une orthographe discutable, sur une place fraîchement aménagée et face au nouveau marché (donc à la vue de tous), ces dégradations et la violence qu'elles sous-entendent à l'encontre de notre pays et des forces de l'ordre sont inacceptables.

25-08-2012_tags-insultes02.jpg       25-08-2012_tags-insultes03.jpg

 

25-08-2012_naturesauvage01.jpgCet été, les Fontenaisiens ont aussi constaté les effets  du slogan "Fontenay, ville verte grandeur nature" inscrit sur la couverture du Fontenay Mag de juillet-août 2012. Ainsi, on peut lire dans le journal municipal que "le plan de désherbage mis en oeuvre par la ville permet de cartographier tous les espaces verts laissés volontairement à la nature sauvage ... cette nature sauvage qui s'intégre parfaitement à son milieu urbain". C'est ainsi que les rues de Fontenay-aux-Roses sont apparues envahies par les mauvaises herbes, aux pieds des arbres non-entretenus et dans les caniveaux, lui conférant un aspect que vous êtes beaucoup à me signaler comme peu bucolique. Monsieur le maire nous répliquera certainement que l'opposition municipale est peu sensible au caratère sauvage de la nature. Mais, en réalité, qu'en pensent les Fontenaisiens ?

25-08-2012_naturesauvage02.jpg

07/09/2011

La rentrée en images

Les vacances sont terminées et le quotidien reprend son rythme. Voici en images quelques informations sur l'état de Fontenay-aux-Roses à la fin de cet été.

 

Fermeture de la Sécurité Sociale
sécurité sociale,crèche Sainte-Barbe,travaux du marché,fontenay-aux-rosesLes Fontenaisiens ont eu la désagréable surprise de constater que la Sécurité Sociale de Fontenay-aux-Roses est fermée. A la place, des logements sociaux vont être construits. Cela est pudiquement appelé "une reconfiguration du site". Quand les travaux vont-ils commencer ? On ne sait pas, mais cela fait maintenant presque un mois que le centre est fermé.

En attendant, nous sommes tous invités à nous déplacer au centre CPAM de Bagneux !

 

Fermeture définitive de la crèche Sainte-Barbe
sécurité sociale,crèche sainte-barbe,travaux du marché,fontenay-aux-rosesJ'ai évoqué et dénoncé à différentes reprises cette fermeture et la suppression de berceaux qu'elle a générée. Le 30 juin, la crèche a été définitivement fermée. Il y avait urgence, nous a expliqué la mairie, car des travaux devaient être faits pendant l'été pour préparer l'installation d'une maison des associations et d'une partie des activités du CCJL.

Aujourd'hui, il est aisé de voir que non seulement ces locaux sont vides, mais aussi que les travaux n'ont toujours pas commencé. Fallait-il donc se précipiter autant pour fermer cette crèche ?

 

Le nouveau marché de Pascal Buchet
sécurité sociale,crèche sainte-barbe,travaux du marché,fontenay-aux-roses,Pascal BuchetIl s'agit du grand projet de l'actuelle mandature de Pascal Buchet. Un projet d'importance pour notre commune, puisque globalement il s'agit d'un budget de 8 millions d'euros qui, obligatoirement, va impacter les finances de notre ville (une grande partie de ce budget est à la charge de la ville).

Avions-nous besoin d'un tel bâtiment pour une utilisation aussi minime : trois matinées par semaine ?


L'ouverture de ce nouveau marché est annoncée pour la fin du mois de septembre et une inauguration aura lieu en octobre prochain.

 

Nos rues et nos trottoirs sont tels que nous les avons laissés avant les vacances
sécurité sociale,crèche sainte-barbe,travaux du marché,fontenay-aux-roses,pascal buchetTout est identique : les mêmes nids de poule, les mêmes plantes sauvages qui s'étendent un peu partout, la même saleté des rues ... on aurait pensé que la commune profiterait de la période estivale pour remettre en état notre voirie et pour la préparer à affronter l'hiver. Il n'en est rien, bien au contraire.

La voirie de Fontenay-aux-Roses est à l'abandon ...

13/03/2011

Pascal Buchet ou les promesses non tenues

En relisant le programme de Pascal Buchet, je m'aperçois qu'un grand nombre de promesses faites en 2008 n'ont pas été tenues. Pire, l'action de l'équipe municipale va souvent à l'encontre de ses propres engagements. Voici quelques exemples significatifs et non exhaustifs.

Fontenay, la ville pour les enfants ... nous voulons que les crèches se développent. En 2008, 40% des petits Fontenaisiens avaient une place en crèche, en 2011, le ratio sera de 30%. Avec la fermeture de la crèche Sainte-Barbe et la fermeture de la crèche familiale départementale de l'avenue Lombart, ce sont au total 95 places de crèches qui sont supprimées.

Nous renforcerons la démocratie locale et la participation des citoyens. Le nouveau marché, le déplacement du conservatoire, la suppression de la crèche Sainte-Barbe, l'implantation d'une supérette : aucun de ces projets n'a fait l'objet d'information et de concertation avec les associations ou les habitants des quartiers concernés. Les conseils de quartier ne remplissent pas leur rôle de démocratie participative.

Nous continuerons à faire de Fontenay la ville du respect. Des tribunes libres de l'opposition sont censurées. Le maire, pendant le Conseil municipal, met fin de façon arbitraire au temps de paroles des élus de l'opposition. Mais surtout, pour tous ceux qui ont assisté à la destitution du quatrième maire adjoint, Patricia Guyon, cette mascarade tragique et honteuse en plein Conseil municipal n'avait rien de respectueuse.

Un soutien sans précédent au commerce de proximité ... nous favoriserons l'implantation de nouveaux commerces. Aucune création de nouveaux commerces, ni en centre ville, ni dans les autres quartiers, n'a eu lieu. Par contre, plusieurs commerces de proximité ont fermé et n'ont pas été remplacés.

Nous installerons un hôtel artisanal et commercial aux Mouilleboeufs. Au lieu de cela, la création d'une supérette avec parking se fait au détriment du développement de l'artisanat local et du développement des commerces de proximité.

Grâce au CCJL et à l'Escale (Blagis), de nombreux projets, soutenus par la ville, verront le jour. En décembre 2009, la majorité municipale a supprimé l'Escale qui assurait des activités socioculturelles indispensables dans le quartier des Blagis.

13-03-2011_bilan1.jpg   13-03-2011_bilan2.jpg   13-03-2011_bilan3.jpg

 

Je vous invite à relire le programme de Pascal Buchet de 2008 pour continuer ce bilan de mi-mandat. Vous y trouverez quelques autres promesses non tenues (priorité de la propreté de la ville, renforcement de la ponctualité et de la fréquence du RER, soutien à la création de l'emploi local ...). Il nous appartient à nous tous, Fontenaisiens, de choisir notre avenir et de préparer un véritable projet pour notre ville afin de tourner la page de cette équipe qui fait souvent l'inverse de ce qu'elle a promis.