Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2011

Fermeture de la crèche Sainte-Barbe

La fermeture de la crèche Sainte-Barbe aura pour conséquence de réduire le nombre de places des petits Fontenaisiens qui passeront de 40% à 30% à la rentrée 2011. La véritable politique sociale de Pascal Buchet se définit une fois de plus par le refus du dialogue et la manipulation des faits.

09-01-2011-tract-creches.jpgDans un article du 19 décembre dernier, je vous parlais de cette association (Les Berceaux de Fontenay-aux-Roses) et j'évoquais déjà le problème de la fermeture de la crèche du Château Sainte-Barbe. Cette association organise une réunion publique d'information, le lundi 17 janvier 2011, à 19H00. Je vous invite à vous y rendre nombreux.

De quoi s'agit-il ? D'une incroyable affaire qui montre le peu de cas que fait Pascal Buchet de la politique sociale à destination des familles, qui illustre une nouvelle fois le refus du dialogue avec les Fontenaisiens et qui, au final, est motivé par une succession de projets qui s'entremêlent au détriment des places de crèches. En effet :

1/ Toute cette affaire part du projet qui consiste à fermer l'école de musique et de danse (rue du Docteur Soubise) pour y construire des nouveaux logements sociaux.

2/ La mairie décide alors de transférer cette école de musique au Château Laboissière dans lequel se trouve actuellement les activités du CCJL. On prévoit alors des travaux pharaoniques (au minimum 4 millions d'Euros) pour adapter le Château Laboissière aux activités de l'école de musique, avec un auditorium, qui sera construit ... dans la cour du Château.

3/ Comme il faut trouver des nouveaux locaux pour les activités du CCJL, on transfert ces activités au Château Sainte-Barbe.

4/ Au final, ce qui entraîne naturellement la suppression de la crèche s'y trouvant.

D'une part cet enchaînement de projets m'apparaît comme absurde, mais en plus il a des conséquences graves sur la vie des familles Fontenaisiennes.

La municipalité affirme que la fermeture de la crèche Sainte-Barbe n'entraînera pas de diminution de places sur la ville : c'est faux. En effet, la mairie nous dit que le transfert de 2 crèches départementales à la ville de Fontenay (soit 120 places potentielles) permet d'absorber la fermeture de Sainte-Barbe. En réalité, la très grande majorité de ces 120 places sont déjà occupées par des petits Fontenaisiens. Le compte n'y est donc pas.

Vous trouverez d'ailleurs ci-dessous les chiffres officiels d'attribution des places en crèche.

Gestion publique : attribution des places par ordre d'inscription 2008/2009 2011/2012
Les Pervenches Municipale depuis 2010 – avant: Départementale 60 60
Gabriel Péri Municipale depuis 2010 – avant: Départementale 45 45
Crèche familiale Départementale 50 0
Fleurie Municipale 60 60
Sainte-Barbe Municipale 45 0
Le Petit Paradis Municipale 30 30
L'Oasis Municipale 25 25
L'Ile aux Enfants Associative 19 19
Totaux
334 239




Gestion associative privée : attribution des places à discrétion de la structure
La Comptine Associative 45 45
Petibonûm/Enfantcité Associative 30 30
Totaux
75 75




TOTAL GENERAL
409 314

 Les chiffres parlent d'eux-mêmes.

Commentaires

Je n'ai plus de tout petit mais je soutiens les jeunes mamans.Il faut que leurs bébés soient gardés pour qu'elles reprennent le travail et les nounous sont chères.Arrêter de travailler?C'est un choix difficile.Monsieur le Maire devrait nous comprendre.

Écrit par : veronique diarra | 09/01/2011

Cela correspond à une logique globale de déclin de notre ville que vous avez déjà si bien décrite, Mr. Chambon.

Une politique de logement axée sur la paupérisation des habitants de Fontenay, une destruction lente des commerces et des activités économiques, et maintenant le départ des familles avec de jeunes enfants. Peu à peu, Fontenay sera une ville dortoir, habitée par des retraités et quelques actifs sans enfant.

Au lieu de réduire les places en crèche, il est légitime et nécessaire de les augmenter : les parents ont le droit de travailler, pour gagner d el'argent, pour se loger et faire marcher les commerces sur notre ville !

Écrit par : Guillaume S. | 10/01/2011

Nous devons nous mobiliser pour empécher cette fermeture de cette creche. La politique sociale et familiale devrait être un cheval de bataille de la gauche, mais cette dernière préfère sacrifier les familles au profit de projets dont la complexité, le coût et l'absence de réflexion évidente l'emportent sur la raison.

Écrit par : Roseline J. | 17/01/2011

Les commentaires sont fermés.