Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2009

Fontenay-aux-Roses sous la neige

Une fois n'est pas coutume, la note que je vous écris ne concerne pas la politique de notre ville. La neige recouvre de son manteau blanc les rues et les jardins de Fontenay-aux-Roses et, avant les fêtes qui se rapprochent, je souhaitais vous faire partager ces quelques photos qui offrent à notre ville un visage différent (pour les voir agrandies, cliquer sur les photos).

 

  fontenay-neige-01.jpg   fontenay-neige-02.jpg  
Rue des Saints-Sauveurs       Square rue des Bénards 
   
fontenay-neige-03.jpg   fontenay-neige-04.jpg
Centre commercial Scarron    Mairie Square Pompidou
 
   fontenay-neige-05.jpg
     Le Parc

 

Je vous souhaite à tous de très Bonnes Fêtes !

 

17/12/2009

Conseil municipal : la méthode Buchet plour bloquer les débats

Comme je vous l'avais annoncé, les points forts du dernier Conseil municipal ont porté, entre autres, sur la modification du POS et la fermeture du Centre socio-culturel des Blagis : l'Escale. Comme prévu, le POS a donc été adopté. Et l'Escale, hélas, est définitivement liquidée.

Au-delà de ces deux points sur lesquels nos élus se sont opposés, c'est l'attitude de Pascal Buchet et de certains de ses maires adjoints qui provoque mon indignation et qui reflète une fois de plus une certaine conception de la démocratie de l'équipe en place.

Tout au long du Conseil municipal de mardi soir, l'agressivité de certains adjoints vis-à-vis des élus de l'opposition s'est exprimée avec une virulence qui n'a certainement pas sa place dans une telle assemblée. Ainsi, Ludovic Zanolin, lors des prises de paroles des élus d'opposition s'est permis à différentes reprises de les interrompre, de les apostropher en traitant les discours de l'opposition de "dégueulasses" et s'est mis en colère en tenant lui-même des propos à l'idéologie d'un autre temps.

Ainsi Pascal Buchet s'est surpassé en appliquant une méthode destinée à bloquer les débats provoqués par les voeux déposés par l'opposition. Nous voulions que la municipalité s'engage à mener toutes les actions possibles au maintien de l'Escale, et j'ai donc rédigé un voeu en ce sens qui a été présenté par le groupe UMP. Le maire a alors tout simplement proposé un amendement qui vide entièrement le voeu de son contenu et de son objectif. Le débat ne porte alors plus sur le voeu initialement déposé, mais sur un amendement qui le dénature. Et bien évidemment, ce nouveau voeu sans rapport avec le notre a été largement voté par la majorité municipale.

Cette démarche a tous les avantages : on élimine le débat sur le fond et on méprise l'opposition. Et surtout, le maire évite ainsi la critique des Fontenaisiens qui auraient pû lui reprocher d'avoir voter contre un voeu qui demandait simplement que la municipalité fasse tout ce qui était possible pour sauver le centre socio-culturel de l'Escale !

15/12/2009

Réunion du Conseil municipal de Fontenay-aux-Roses

Ce soir, à 20H30, aura lieu le Conseil municipal. Lors de ce Conseil, deux sujets d'importance retiendront tout particulièrement mon attention.

Le premier concernera la modification du POS (Plan d'Occupation des Sols) de Fontenay-aux-Roses. Le Commissaire-Enquêteur a remis son rapport suite à l'enquête publique. Ce rapport indique notamment qu'il y a eu 234 observations portées sur les registres, que 20 personnes ont effectué leurs observations par oral et que 7 courriers ont été envoyés au Commissaire-Enquêteur pendant l'enquête. Il s'agit donc d'une participation très importante pour ce genre d'enquêtes publiques habituellement peu mobilisatrices. A 97%, les avis se prononcent contre la modification du POS, et plus précisémment concernant les modifications portant sur les zones UE. Cependant, les conclusions du Commissaire-Enquêteur donnent un avis favorable à cette modification du POS.

Cependant, le Commissaire-Enquêteur a fait plusieurs remarques :
- Concernant les parutions légales dans la presse : comme je l'avais déjà dénoncé sur ce blog, le Commissaire-Enquêteur souligne " ... que l'un des deux journaux, l'Echo d'Ile-de-France, ne se trouve pas en kiosque. Sa diffusion est confidentielle. De ce fait la parution de l'avis d'enquête dans ce support ne remplit pas son rôle".
- Concernant le bulletin municipal : " ... il a été particulièrement discret sur l'annonce de la présente enquête publique et le site internet de la ville n'en a pas fait état ... ".
- Concernant le Conseil municipal : là encore, le Commissaire-Enquêteur pointe le manque de communication de l'équipe municipale, puisque il relève que le " ... Conseil Municipal est un moyen d'information important de la population ... Or le Conseil Municipal de Fontenay-aux-Roses n'a pas débattu du projet de modification du POS. ".
Il est clair que le Maire a voulu que cette modification du POS se fasse dans la plus grande discrétion possible, avec l'information minimum et sans aucune concertation. Comme d'habitude, pour les dossiers qu'il souhaite faire passer à tout prix !

Le second point, concernera l'Escale. La mairie veut fermer ce centre socio-culturel qui joue un rôle majeur dans le quartier des Blagis. Au Conseil municipal de ce soir, l'ordre du jour comprend notamment le vote des acomptes de subventions attribués aux associations. L'Escale ne figure plus dans la liste des associations subventionnées et c'est en partie la raison qui conduit à la dissolution de cette association.

Je vous invite donc à venir nombreux ce soir, pour soutenir nos élus de l'opposition municipale.

06/12/2009

Sauvons l'Escale

"Sauvons l'Escale" : il s'agit du titre d'un tract distribué samedi matin, sur le marché, par les habitants du quartier des Blagis. Car l'association est définitivement fermée, c'est maintenant officiel.

Les financements et les subventions ne seront plus versés à partir de janvier 2010. Tous les salariés de l'association sont licenciés, soit 10 personnes à temps plein et au total une quinzaine de personnes qui intervenaient dans cette association. La mairie a déjà annoncé qu'elle reprenait la gestion des locaux, et ce dès le 1er janvier 2010. La liquidation est donc bien définitive.

Les inquiétudes des familles sont très fortes. Ainsi, aux mamans dont les enfants suivent par exemple un accompagnement à la scolarité, il a été répondu que la télévision pourrait remplir parfaitement ce rôle. Quant aux activités socioculturelles de l'association, à destination des jeunes et des personnes agées, aucune solution de remplacement n'est proposée actuellement. Samedi matin, lors de la manisfestation des habitants du quartier des Blagis devant la mairie, les familles m'ont fait part de leur sentiment d'abandon, d'impuissance et de colère vis-à-vis de l'équipe municipale.

Il s'agit d'une faute politique grave de Pascal Buchet et de son équipe qui, contrairement aux affirmations du mois de septembre dernier (cf. mon article du 29 novembre dernier), n'a pas tenu sa promesse de sauver l'Escale. Le rôle de cette association est pourtant essentiel pour le quartier et ses habitants, mais aussi pour les autres quartiers dont certains habitants étaient également inscrits aux activités. Il est donc urgent, dès maintenant, de mettre en place une solution alternative, d'écouter les inquiétudes des habitants du quartier, de les soutenir et de demander au maire de prendre ses responsabilités.