Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2011

La tribune libre du groupe de la Droite et du Centre : censurée !

A une semaine des Assises de la Démocratie Locale, Pascal Buchet, une nouvelle fois, nous fait la démonstration de sa conception de cette démocratie locale.

Suite à la remise de l'article du groupe de la Droite et du Centre (composé de l'UMP, du Parti Radical et divers droite) au Conseil municipal, pour la tribune libre du Fontenay Magazine de décembre prochain, le Directeur de la communication a envoyé le mail suivant à Muriel Galante-Guilleminot :
"La première partie du texte de votre tribune est incompatible avec le règlement intérieur du conseil municipal qui stipule que les attaques personnelles sont interdites.
En conséquence je vous remercie de bien vouloir nous faire parvenir d’ici vendredi 18 novembre 18 h une version de votre tribune conforme au règlement intérieur.
A défaut seule la partie commençant par « 2008 » sera publiée".

Cela fait la seconde fois en un an, que la tribune libre du groupe est censurée, sur le prétexte fallacieux de l'attaque personnelle. Je vous invite à lire cet article dans son intégrité sur le site www.ump-fontenay.com où il a été mis en ligne afin que vous vous fassiez votre propre opinion. Et vous verrez qu'il n'y a aucune attaque personnelle, mais uniquement des faits publics, publiés largement notamment dans la presse.
Très clairement, il s'agit non pas de l'attaque de la personne de Pascal Buchet (aucun fait sur la vie privée de l'homme), mais bien d'une contestation de l'homme politique et de son action. Cette censure est totalement inadmissible.

Bien entendu, Muriel Galante-Guilleminot a réitéré l'envoi et la demande de publication de l'article dans le Fontenay Magazine, dans son intégrité.

A quelques jours des Assises de la Démocratie Locale, la municipalité socialiste nous démontre bien la valeur qu'elle donne à cette démocratie. Il faudrait que les actes correspondent aux paroles et aux grand principes. Mais je crois bien que cela n'est pas possible ... chasser le naturel, il revient au galop !

19/11/2011

Les assises de la démocratie locale : réelle volonté ou bluff !

Le samedi 26 novembre, la municipalité de Fontenay-aux-Roses organise "les Assises de la Démocratie Locale". C'est l'occasion de faire le point sur une démarche enclenchée depuis plus d'un an. C'est l'occasion aussi de mesurer la réelle volonté de l'équipe municipale ... de nous bluffer !

Voici plus d'un an que je participe au groupe de travail réfléchissant à la rédaction d'une charte de la démocratie participative pour notre commune, avec l'association CIVITAS, des élus de la majorité comme de l'opposition (Michel Faye et Jean-Paul Aubrun) et quelques autres participants.

Nous avons effectué un travail de préparation qui me semble utile, même si je considère que la démocratie participative devrait être naturelle, dans toutes les communes, et qu'une charte destinée à définir les régles d'exercices de la démocratie locale est surtout un aveu d'échec.

Cet échec de la démocratie locale, à Fontenay-aux-Roses, nous en avons tous de nombreux exemples que j'ai longuement évoqués sur ce blog (fermeture de la crèche Sainte-Barbe, déplacement du conservatoire au Château Laboissière, installation d'un LIDL au Mouilleboeufs, déroulement étrange des conseils de quartier ... ). Et ces assises de la démocratie locale et la rédaction de cette charte de démocratie participative sont l'occasion de conférer à Pascal Buchet et à son équipe une nouvelle virginité en la matière.

fontenay-au-roses;démocratie locale,assises,charte de démocratie participativeCependant, faisons très attention. En effet, ces assises me semblent être du bluff* destiné à nous faire croire que la majorité municipale souhaite sincèrement avoir de nouvelles attitudes vis-à-vis des associations et des Fontenaisiens, voir de nous manipuler une fois de plus.

Ainsi, pourquoi le maire profite-t-il de cet événement pour faire un compte-rendu (bilan) de mi-mandat ? Est-ce le lieu, le moment ou bien le sujet de ces assises ?

Et puis, chassez le naturel, il revient au galop. Le journal de Robinson relate que pour ces assises, les associations de Fontenay-aux-Roses ont réalisé des petites vidéos pour cette journée. Cette idée était excellente et montrait une forte implication à cette démocratie locale que nous souhaitons tous. Sylvie Lours Gatabin, en charge de la démocratie locale et de la vie associative, a tout simplement refusé que ces vidéos soient diffusées lors des Assises.

On le voit, nous avons encore beaucoup de chemin à faire pour qu'à Fontenay-aux-Roses existe une réelle démocratie locale.

 

* Le bluff est une technique de jeu consistant à jouer comme si l'on avait un jeu différent de celui détenu en réalité.

26/03/2011

La lettre d'informations : Dessinons un Avenir à Fontenay-aux-Roses

Ce matin, sur le marché, nous avons distribué la première lettre d'informations Dessinons un Avenir à Fontenay-aux-Roses. Les Fontenaisiens nous ont réservé un excellent accueil.

dessinons un avenir,lettre d'information,fontenay-aux-roses,marché,parti radical,pascal buchetTrès bien accueillie, cette lettre d'information a été distribuée toute la matinée sur le marché. Dans ce premier numéro, nous y abordons différents sujets d'actualité : un bilan des promesses non tenues de Pascal Buchet à la moitié de la mandature, la suppression de 95 places de crèches, la laïcité de la République ...

Nous affirmons également nettement notre opposition à Pascal Buchet et à l'équipe municipale en place. Cette opposition se veut à la fois constructive, sans extrémisme ni démagogie.

Vous pouvez bien entendu la télécharger si vous ne l'avez pas eu sur le marché ou dans votre boîte aux lettres.

dessinons un avenir,lettre d'information,fontenay-aux-roses,marché,parti radical,pascal buchet

13/03/2011

Pascal Buchet ou les promesses non tenues

En relisant le programme de Pascal Buchet, je m'aperçois qu'un grand nombre de promesses faites en 2008 n'ont pas été tenues. Pire, l'action de l'équipe municipale va souvent à l'encontre de ses propres engagements. Voici quelques exemples significatifs et non exhaustifs.

Fontenay, la ville pour les enfants ... nous voulons que les crèches se développent. En 2008, 40% des petits Fontenaisiens avaient une place en crèche, en 2011, le ratio sera de 30%. Avec la fermeture de la crèche Sainte-Barbe et la fermeture de la crèche familiale départementale de l'avenue Lombart, ce sont au total 95 places de crèches qui sont supprimées.

Nous renforcerons la démocratie locale et la participation des citoyens. Le nouveau marché, le déplacement du conservatoire, la suppression de la crèche Sainte-Barbe, l'implantation d'une supérette : aucun de ces projets n'a fait l'objet d'information et de concertation avec les associations ou les habitants des quartiers concernés. Les conseils de quartier ne remplissent pas leur rôle de démocratie participative.

Nous continuerons à faire de Fontenay la ville du respect. Des tribunes libres de l'opposition sont censurées. Le maire, pendant le Conseil municipal, met fin de façon arbitraire au temps de paroles des élus de l'opposition. Mais surtout, pour tous ceux qui ont assisté à la destitution du quatrième maire adjoint, Patricia Guyon, cette mascarade tragique et honteuse en plein Conseil municipal n'avait rien de respectueuse.

Un soutien sans précédent au commerce de proximité ... nous favoriserons l'implantation de nouveaux commerces. Aucune création de nouveaux commerces, ni en centre ville, ni dans les autres quartiers, n'a eu lieu. Par contre, plusieurs commerces de proximité ont fermé et n'ont pas été remplacés.

Nous installerons un hôtel artisanal et commercial aux Mouilleboeufs. Au lieu de cela, la création d'une supérette avec parking se fait au détriment du développement de l'artisanat local et du développement des commerces de proximité.

Grâce au CCJL et à l'Escale (Blagis), de nombreux projets, soutenus par la ville, verront le jour. En décembre 2009, la majorité municipale a supprimé l'Escale qui assurait des activités socioculturelles indispensables dans le quartier des Blagis.

13-03-2011_bilan1.jpg   13-03-2011_bilan2.jpg   13-03-2011_bilan3.jpg

 

Je vous invite à relire le programme de Pascal Buchet de 2008 pour continuer ce bilan de mi-mandat. Vous y trouverez quelques autres promesses non tenues (priorité de la propreté de la ville, renforcement de la ponctualité et de la fréquence du RER, soutien à la création de l'emploi local ...). Il nous appartient à nous tous, Fontenaisiens, de choisir notre avenir et de préparer un véritable projet pour notre ville afin de tourner la page de cette équipe qui fait souvent l'inverse de ce qu'elle a promis.