Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

travaux

  • Il est bon de rétablir quelques vérités face à de fausses affirmations !

    Avec mon collègue Roger Lhoste, nous avons souhaité réagir sur un certain nombre de fausses affirmations tenues par l'opposition. Une campagne électorale n’a de sens que si les débats se déroulent dans le respect des autres et en se basant sur un minimum de vérité.

    Les élections municipales sont l’occasion d’un bilan de l’action de l’équipe sortante et d’un débat contradictoire autour de ce bilan. C’est normal. Que ce débat soit sans concession est tout aussi normal. Mais que le débat se résume à des affirmations péremptoires et fausses, voire des mensonges grossiers n’a aucun sens.

    Maire-adjoints de l’équipe sortante en charge des travaux et de la voirie, nous suivons de très près l’ensemble des travaux mis en œuvre par notre équipe dans la ville depuis 6 ans. Depuis plusieurs mois, sur les réseaux sociaux comme sur certains blogs de la commune, des contre-vérités sont ainsi répandues qui témoignent soit d’un manque de connaissance des dossiers du conseil municipal (étonnante pour des personnes élues souvent depuis plusieurs décennies), soit d’une volonté délibérée de créer de la confusion.

     

    Chacun jugera :

    Monsieur Mergy affirme sur Twitter que le bassin d’agrément du parvis de l’hôtel de ville aurait coûté 200.000 euros…. Faux ! Il s’agit de moins de 45.000 euros pour être précis, ce qui est un prix habituel pour ce type d’équipement qui, au passage, a été financé par la région et le département à 60% comme le reste des travaux de la place !

    Le même monsieur Mergy affirme sur Osez Fontenay que la ville « hyper-concentre » ses travaux sur le centre-ville, à l’occasion d’une remarque d’un riverain de la rue Philippot. En réalité, sur les 30 rues dont les trottoirs et/ou la chaussée qui ont été refaites par la ville pendant cette mandature, plus de 83% des rues concernées se situent dans les quartiers et ne sont donc pas en centre-ville !

    Madame Bourdet explique doctement, toujours sur le même blog, que la rue Philippot serait délaissée car elle a été transférée au territoire et nous explique que cette décision est mauvaise, sauf que la rue en question ne fait pas partie des rues transférées et que des travaux sont planifiés dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement !

    Monsieur Buchet clame sur Facebook que la rénovation du gymnase du parc ne s’imposait pas et qu’il s’agit d’un gaspillage d’argent public. Il faut tout de même rappeler que l’expertise des bâtiments, consultable en ligne sur le site de la mairie, souligne non seulement la vétusté du gymnase, mais aussi sa dangerosité en cas de tempête.

    Le même monsieur Buchet affirme que ce gymnase ne répondra pas aux attentes des sportifs, alors que plus d’un an de travail et de concertation avec les sections de l’ASF ont permis de définir les besoins exacts des sportifs. Ainsi, l’augmentation de la surface de jeu permettra des compétitions de niveau supérieur. De même, une salle de musculation servira à la préparation physique spécifique de certains sports et n’a rien à voir avec la salle privée de gym, comme le prétend monsieur Buchet !

    Quant à EELV qui dénonce la « minéralité » de la place de Gaulle et, selon eux, la création d’un « îlot de chaleur ». Leur mémoire semble défaillir, car tout le monde se souvient que le sol était en bitume foncé (qui ramollissait parfois lors des grandes chaleurs de l’été) et qu’il s’agissait d’un ancien parking jamais refait. Il y a aujourd’hui plus d’arbres qu’avant les travaux et les arbres replantés sont à peine moins grands que ceux qui ont été conservés côté Verdun, comme chacun peut le constater. Enfin, 30% de la place a été perméabilisée sous la forme d’une promenade sous les vieux marronniers du côté librairie, tous conservés de ce côté, en pleine terre et non plus emprisonnés dans le bitume.

    La polémique est souvent au rendez vous des campagnes électorales, et chacun peut défendre d’autres choix que ceux qui ont été faits. Pratiquer un tel niveau de désinformation fausse le débat, ne nous paraît ni sérieux ni crédible et ne grandit pas l’expression démocratique.

     

    Emmanuel Chambon & Roger Lhoste

     

    PS : Vous pouvez retrouver le bilan de notre équipe municipale, 2014-2019 sur le site de campagne de Laurent Vastel, Fontenay Demain à l'adresse www.fontenay-demain.fr

  • Avant après : consultez en ligne nos réalisations

    Il n'est pas toujours facile de se rendre compte des travaux que nous réalisons à Fontenay-aux-Roses. C'est pour cette raison que sur le site de la ville vous pouvez consulter des photos "avant" et "après" de différents travaux que nous avons effectué depuis notre élection.

    Une carte de la ville avec des petits logos vous permettent par simple clic d’accéder aux photos. Vous pouvez aussi consulter des cartes selon différents thèmes : les écoles élémentaires et maternelles, le cabinet médical Scarron, le chalet du tir à l'arc, l’éclairage, le mobilier urbain, les bornes minutes ... etc.

    Le nombre des thèmes augmentera au fur et à mesure de l'ajout de nouvelles réalisations.

    C'est une excellente idée qui permettra à chacun de s'informer et de visualiser au fur et à mesure des actions précises et concrètes réalisées sur la ville.

    Lien sur le site de la ville de Fontenay-aux-Roses :
    www.fontenay-aux-roses.fr/avant-apres-les-travaux-en-images

     

    travaux avant après en images à Fontenay-aux-Roses

  • Ordre du jour du Conseil municipal du 27 juin

    Ce soir, se tiendra le Conseil municipal de Fontenay-aux-Roses (20H30, salle du Conseil). Vous trouverez ci-dessous l'ordre du jour.

     

    Ressources humaines

    1 - Modification du tableau des effectifs

     

    Aménagements / Travaux / Urbanisme

    2 - Conventions entre le SIPPEREC et la Ville de Fontenay aux Roses :
    - de co-maîtrise d’ouvrage pour l’enfouissement des réseaux propres à la collectivité
    - financière pour l’enfouissement des réseaux de communication électronique de France Télécom
    - financière pour l’enfouissement des réseaux de communication électronique de NC Numericable

    3 - Autorisation donnée au Maire pour déposer la déclaration préalable et l'autorisation de travaux au titre des ERP pour l'aménagement du château Sainte Barbe

    4 - Autorisation donnée au Maire pour déposer un permis de démolir en vue de l’agrandissement du square des Anciens Combattants

    5 - Modalités de mise à disposition du public d’une note d’information concernant la loi du 20 mars 2012 sur la majoration des droits à construire de 30%

    6 - Lancement d’un diagnostic urbain partagé

    7 - Subvention communale au dépassement de la charge foncière de référence dans le cadre de la création de logements locatifs sociaux au 6 place de Gaulle par la SA HLM OSICA

    8 - Avenant au Contrat Régional : réhabilitation du Château Sainte Barbe

     

    Intercommunalité

    9 - Approbation du rapport définitif de la CLECT du 16 mars 2012 (Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées)

    10 - Avenants aux conventions entre la Communauté d’agglomération Sud de Seine et la Commune de Fontenay aux Roses relative à la mise à disposition de personnels et de matériels pour le traitement des déchets ménagers et assimilés, l’assainissement et l’éclairage public

     

    Finances

    11 - Révision des tarifs municipaux au 1er septembre 2012

     

     

    Soyons nombreux, ce soir,

    à soutenir nos élus de la Droite et du Centre !

  • Les travaux du marché sont stoppés !

    Le projet de nouveau marché de Fontenay-aux-Roses est stoppé. Est-ce véritablement une surprise ?

    Les travaux du nouveau marché (le grand projet de l'actuelle mandature de Pascal Buchet) sont arrêtés. Largement contesté par l'opposition et les associatifs, pour le coût excessif (l'ensemble des travaux représente 8 millions d'Euros) supporté par les Fontenaisiens et l'adéquation de ce projet par rapport aux besoins de notre ville, la construction de ce nouveau marché connaît maintenant une nouvelle étape.

    En effet, des excavations ont été découvertes et l'entreprise ne peut, en l'état, continuer les travaux. Des sondages du terrain doivent être effectués avant toute décision. Pour l'heure, il est impossible de savoir à quel moment les travaux pourront reprendre et quelle incidence il y aura sur le budget final.

    Cette affaire démontre que Pascal Buchet et son équipe ont, une fois encore, bâclé ce dossier et surtout n'ont pas écouté les remarques de l'opposition et des associatifs.

    Dès la présentation initiale du projet du maire, nous avions insisté sur les points suivants :

    • Construire un nouveau marché, nous y étions favorables, mais pas à cet endroit et pas à n'importe quel prix.
    • Fontenay-aux-Roses est un véritable gruyère (à cause de nombreuses carrières). Nous avions largement indiqué à l'équipe municipale que construire le nouveau marché à l'emplacement de l'ancien, avec un parking souterrain, risquait fortement de nous faire tomber sur des excavations ou des difficultés liées au terrain.
    • Le budget initialement prévu nous paraissant déjà énorme compte tenu des besoins des Fontenaisiens, nous avions alerté l'équipe municipale sur le risque de dérapage financier, comme celà avait déjà été le cas pour la médiathèque et la cuisine centrale (dans les deux cas, le budget initiale avait été doublé).

    L'impossibilité du maire à écouter et à gérer ses dossiers aura pour conséquence, une fois de plus, d'augmenter la pression fiscale sur les Fontenaisiens. On parle déjà de plusieurs centaines d'Euros en plus pour résoudre ce problème.

    Pascal Buchet est vraiment très géné par cette affaire. Il semblerait qu'il soit au courant depuis environ trois semaines et que, à part quelques proches, les membres de son équipe municipale n'ont même pas été informés.