Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2014

Pascal Buchet n'est pas crédible !

Après 20 ans comme maire, le bilan de Pascal Buchet est tellement maigre qu'il est obligé d'écrire des contre-vérités ou de s'approprier des réalisations réussies par d'autres dans ses derniers tracts (création de logements étudiants à l'ENS, création des lignes de bus 294 et 394, suppression des surloyers,  tramway T6 … ).

tract-buchet-credible.pngC'est le début du tract que l'Union Pour Fontenay-aux-Roses distribue actuellement sur la ville. Pascal Buchet distribue actuellement des documents qui transforment la réalité de son bilan. Il était important de rectifier ces inexactitudes volontaires. Je vous laisse découvrir ce tract.

Mais au-delà du document et de ce qui y est écrit, il apparaît que Pascal Buchet est contraint de travestir la réalité de son bilan car il voit bien que sa situation est difficile. Ces élections municipales sont marquées par la crainte de perdre, crainte qui semble se confirmer au fur et à mesure de nos rencontres avec les Fontenaisiens. Il y a une véritable volonté de changement, après 20 ans d'une gestion qui se caractérise par l'échec et le déclin pour Fontenay-aux-Roses.

Philippe Ribatto et l'Union Pour Fontenay-aux-Roses représentent les meilleures chances de cette alternance nécessaire et attendue.

tract-buchet-credible2.png

 

 

07/02/2014

Pour Pascal Buchet, la campagne se durcit

Un article du Parisien de ce matin annonce que 15 militants de Fontenay-aux-Roses quittent la section du PS. La campagne pour les élections municipales de mars s'annonce de plus en plus difficile pour Pascal Buchet.

L'article commence par cette phrase : La campagne municipale se durcit à Fontenay-aux-Roses. Hier, une quinzaine de militants socialistes de la section ont annoncé leur démission collective du parti. Les 20 ans d'échec du maire Pascal Buchet se traduisent aussi par l'abandon progressif de ses soutiens locaux.

Après le départ d'un certain nombre de membres de l'équipe qui l'accompagnaient, pour certains, depuis 1994 (Madame Segré, Monsieur Dumas, Monsieur Zanolin ... ) et après la constitution d'une liste de son ancien premier adjoint (Dominique Lafon, regroupant déjà quelques élus de l'actuelle équipe municipale), cette démission des militants socialistes de la section fontenaisienne du PS est un nouveau coup dur pour Pascal Buchet.

20 ans c'est trop long. A cela, il faut ajouter l'état déplorable de la commune qui est laissée à l'abandon et dont le déclin est souligné par un nombre de plus en plus grand de Fontenaisiens. Il ne faut pas oublier non plus les condamnations pour harcèlement moral (6 mois de prison avec sursis) qui ont contribué à détruire les relations et le dialogue social avec les personnels municipaux et le manque de confiance de ceux-ci vis-à-vis de la mairie.

S'agit-il d'une fin de règne pour Pascal Buchet ? Tous les ingrédients sont là, bien réels et bien présents. Pour transformer cette nécessité de changement en réalité aux soirs des 23 et 30 mars, je vous invite à voter pour la seule liste en mesure d'assurer l'alternance dans notre ville : l'Union Pour Fontenay-aux-Roses. Car nous sommes le trait d'union entre toutes les listes qui veulent fermer le livre de ces 20 ans d'échecs.

Pour battre Pascal Buchet, il faut voter utile dès le premier tour, il faut voter Philippe Ribatto et pour la liste Union Pour Fontenay-aux-Roses !

06/02/2014

Lettre ouverte du personnel municipal au maire Pascal Buchet

Les syndicats représentants le personnel municipal viennent de remettre à Pascal Buchet une lettre ouverte ayant pour objet : obligation de sécurité, sanction, souffrance au travail et dialogue social. Une liste de points qui constituent autant d'échecs dans la gestion des ressources humaines de la ville.

Scan-personnel.jpgManager de l'humain, c'est toujours difficile. Il y a environ 480 employés municipaux dont seulement 280 titulaires de leur poste (les autres sont contractuels). La gestion du personnel avec autant de personnes n'est donc pas une chose aisée. Cependant, à Fontenay-aux-Roses, les choses sont de plus en plus difficiles. Depuis des années, la situation des agents municipaux s'est grandement dégradée au regard de la sécurité du travail, des sanctions répétitives, de la souffrance au travail et du dialogue social.

Cette lettre ouverte est à la fois la mise en évidence d'un système méprisant, démotivant et basé uniquement sur le rapport de force. A tel point, qu'aujourd'hui la rupture est profonde entre la mairie et ses employés. L'absence de dialogue social et l'absence de confiance sont le résultat d'une gestion méprisante et des promesses non tenues.

Si l'Union Pour Fontenay-aux-Roses est choisie en mars prochain pour administrer notre ville, nous aurons une priorité : rétablir le dialogue pour créer les conditions d'une nouvelle relation entre mairie et personnel. Nous devrons aussi rétablir la confiance des agents, leur motivation et leur offrir de bonnes conditions de travail. Notre objectif est le travail en commun pour le bien-être des Fontenaisiens et pour rendre les services qu'ils attendent de la municipalité.

 

Je vous invite donc à lire cette lettre ouverte.

Article du 17 mai 2011 : Grève à la mairie de Fontenay-aux-Roses, le personnel dénonce une parodie de dialogue social.

 

03/02/2014

Quelle est l'activité commerciale qui se développe le plus à Fontenay-aux-Roses ?

C'est le titre du tract que nous l'Union Pour Fontenay-aux-Roses distribue actuellement sur la ville.

pascal buchet,fontenay-aux-roses,union pour fontenay,philippe ribattoLa vie des commerces de proximité à Fontenay-aux-Roses est l'un des grands échecs de la gestion du maire actuel et de son équipe. Aujourd'hui, il sollicite un nouveau mandat de 6 ans. Comment Pascal Buchet, qui n'a pas réussi ces 20 dernières années, pourrait-il faire mieux les 6 prochaines ? Ce constat nous l'avons fait depuis longtemps et nous y réfléchissons depuis plusieurs années. Il y a quelques années, j'avais organisé une réunion thématique avec un invité dont la ville est souvent citée en exemple de réussite d'implantation et de développement des commerces de proximité : Jean-Loup Metton, le maire de Montrouge.

Il y a actuellement sur notre ville 19 commerces fermés, en attente de trouver preneur. Certains le sont depuis 3 ou 4 ans. Ce phénomène touche tous les quartiers de Fontenay-aux-Roses : le centre ville, Scarron, Les Blagis ...

La liste conduite par Philippe Ribatto présentera prochainement ses 50 propositions. Parmi celles-ci, le développement, la promotion et la mise en place de commerces de proximité sera l'une de nos priorités. Pour ne plus voir ces boutiques fermées à Fontenay-aux-Roses !

 

commerces,échec,pascal buchet,fontenay-aux-roses,union pour fontenay,philippe ribatto