Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2011

Grève à la mairie de Fontenay-aux-Roses : le personnel dénonce une parodie de dialogue social

Le personnel de la mairie de Fontenay-aux-Roses est en grève aujourd'hui. Ce matin, nous étions au côté des agents en grève qui manifestaient devant la mairie.

Une soixantaine d'agents, de différents services, se sont regroupés ce matin, dès 8H30, pour manifester contre l'injustice, l'insécurité et la précarité du personnel municipal. Ces agents ont beaucoup de courage d'avoir oser se mettre en grève et manifester, car la municipalité a fait pression avec des menaces de sanctions pour que ce mouvement ne soit pas suivi.

mouvement social,fontenay-aux-roses,mairie,personnel,grève,jacqueline segré,pascal buchet,parti radical,soutien

Que dénoncent les agents municipaux ? Un système global de management du personnel qui se traduit par un ensemble d'attitudes :
- des procédures disciplinaires, arbitraires et discriminatoires ;
- des entraves au droit syndical (interdiction d'affichage sur les panneaux syndicaux) ;
- des incitations au départ ou bien des mises au placard, ou encore des fins de contrat injustifiés ;
- une insécurité croissante  au travail ;
- une opacité des règles d'avancement de grades (agents toujours au même grade après 20 ans de services) et un régime indemnitaire dont les règles d'attribution sont propres à Fontenay-aux-Roses.

On le voit, le malaise est profond et dure depuis des années.

mouvement social,fontenay-aux-roses,mairie,personnel,grève,jacqueline segré,pascal buchet,parti radical,soutien

Les syndicats dénoncent également la parodie de dialogue social, avec un maire qui refuse toute discussion et la mise en place de certaines procédures pourtant légales, voir pour certaines obligatoires (refus de la réunion du Comité Technique Paritaire, refus de communiquer depuis 3 ans le rapport d'inspection du Centre Interdépartemental de Gestion, refus d'assurer correctement le personnel ... ).

mouvement social,fontenay-aux-roses,mairie,personnel,grève,jacqueline segré,pascal buchet,parti radical,soutien

Au-delà de toutes ces attitudes qui sont le reflet d'un système, géré au plus proche par Jacqueline Segré (première adjointe, en charge du personnel), les agents municipaux ressentent un réel manque de considération, notamment par les économies que la mairie fait sur leur dos.

En effet, en 2010, la somme de 1,5 millions d'euros a été économisée sur le seul budget du personnel. La dégradation des conditions de travail s'en ressent fortement et de plus en plus : sous-effectif, pression constante, insécurité ...

Il ne faut pas oublier que le personnel municipal est un service public, c'est-à-dire qui rend service aux Fontenaisiens. Son efficacité tient à des choix politiques essentiels en interne et dont le but est d'offrir aux agents un bien-être au travail, une sécurité et des moyens à la mesure de la qualité que nous devons à nos concitoyens.

Ce matin, nous avons assuré le personnel en grève de notre soutien et de notre volonté de faire changer les choses.

mouvement social,fontenay-aux-roses,mairie,personnel,grève,jacqueline segré,pascal buchet,parti radical,soutien
Anne Bullet et Emmanuel Chambon :
le Parti Radical de Fontenay-aux-Roses
est au côté du personnel municipal en grève.

 

13/01/2011

L'aménagement de la place du Général de Gaulle : quelle identité voulons-nous pour notre ville ?

La place du Général de Gaulle est la place centrale de Fontenay-aux-Roses. Elle est le coeur de notre ville, l'image de la vie et de l'identité de notre commune. Une réflexion sur son aménagement va prochainement débuter.

La refonte du centre ville est en cours et connaît différentes phases. La première phase sera achevée en septembre 2011 par la fin de la construction du nouveau marché. Une seconde phase sera ensuite lancée concernant l'aménagement de la place du Général de Gaulle. Il s'agit de cette place centrale, avec ses marronniers, qui fait face à la mairie et qui remonte jusqu'au Château Laboissière.

D'abord, l'équipe municipale n'a pas de vision globale de l'aménagement du centre ville et elle effectue des modifications, des transformations et des adaptations par petites touches, sans cohérence particulière, sans shéma directeur de ce que pourrait devenir notre commune dans les 10 ou 20 ans. Le résultat, c'est que nous risquons de voir peu à peu un centre ville sans aucune identité.

Ainsi, on construit dans un coin le nouveau marché, sans réfléchir à son positionnement par rapport à une continuité ou une logique commerciale. Ainsi, à proximité du Château Laboissière, patrimoine historique, on veut construire des logements sociaux difficiles à intégrer dans une cohérence architecturale de la place et dans l'esprit village de Fontenay-aux-Roses. Ainsi, on souhaite aménager la place du Général de Gaulle sans se demander comment elle peut s'intégrer dans l'environnement et ce qu'elle peut apporter à la vie des Fontenaisiens. Ainsi, on veut créer des places de parking sans se soucier des contraintes de la circulation automobile dans le centre ville ...

Je suis convaincu que le centre ville (et donc la place du Général de Gaulle), c'est l'identité de notre ville. Et la vrai question à se poser est : quelle identité voulons-nous donner à Fontenay-aux-Roses ? En fait, nous sommes à peu près tous d'accord, nous voulons un centre ville dynamique, vivant, avec des activités commerciales et avec des espaces verts. Nous voulons que la place centrale soit un espace de convivialité et de rencontres, avec de la culture, avec des jeux pour les enfants, avec des spectacles ou des expositions temporaires. Nous voulons en fait, que cette place soit un véritable espace de vie.

Jacqueline Segré, qui sera probablement notre prochain maire, dans quelques mois, nous dit que l'aménagement de la place du Général de Gaulle est en phase de réflexion, mais qu'aucune position n'est arretée. Alors, il serait intéressant qu'une véritable concertation se mette en place, qu'une réflexion soit menée par les élus, les services techniques, les associations et les citoyens, par exemple dans le cadre d'un groupe de travail ... et que nous définissions un projet avec une vision d'ensemble de notre centre ville.

place-general-de-gaulle.jpg

04/12/2010

Pascal Buchet ne sera probablement plus maire de Fontenay-aux-Roses, en septembre prochain

Les élections sénatoriales auront lieu en septembre 2011. Pascal Buchet sera élu sénateur et quittera alors sa fonction de maire de Fontenay-aux-Roses.

Hier soir, sur les Hauts-de-Seine, se tenaient les élections internes du PS afin de désigner le candidat tête de liste pour les élections sénatoriales. Il s'agissait du second tour, avec deux candidats : Pascal Buchet et Pierre Gaborit. Le premier semble l'emporter avec environ 57,8% des suffrages.

Dans sa profession de foi, Pascal Buchet dit clairement qu'il sera "un sénateur disponible pour les Hauts-de-Seine". C'est ainsi qu'il écrit "je cesserai mon mandat de maire dès mon élection au Sénat et souhaite ainsi qu'une femme devienne la première maire socialiste des Hauts-de-Seine à Fontenay-aux-Roses". Jacqueline Segré, première maire adjointe, sera donc problablement notre prochain maire en septembre 2011.

Qu'est-ce que cela change ? Au fond pas grand chose concernant la politique de la majorité municipale. Les mêmes orientations, les mêmes positions et les mêmes décisions continueront certainement d'être prises. Et nous continuerons de voir notre ville s'enfoncer petit à petit dans un déclin tranquille. 

Notre combat pour la reconquête de notre ville continue donc. Il nous appartient de nous mobiliser et de nous rassembler pour continuer notre travail de terrain, nous opposition municipale, et de construire un véritable projet afin de dessiner un nouvel avenir pour Fontenay-aux-Roses.