Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2007

Avec force, je continue à soutenir nos candidats

Lorsque j'ai ouvert ce blog en mars 2006, j'ai pris clairement position pour un soutien sans faille de notre candidat à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy ; ainsi qu'au député de notre circonscription, Philippe Pemezec.

Depuis mon élection au poste de délégué de ville (par près de 52% des militants), toute mon action au sein de l'UMP a consisté à promouvoir nos différents candidats, avec enthousiasme, parce qu'ils représentent les convictions que je partage avec beaucoup d'entre vous.

Cet enthousiasme nous a permis de mener un certain nombre d'actions, de créer un mouvement sur notre ville. Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, la mobilisation de tous est absolument nécessaire pour continuer notre action et parvenir à la victoire.

Depuis de nombreux mois, avec vous, j'ai assuré l'organisation de notre présence sur le marché tous les samedis matin, j'ai participé à la distribution des tracts pour Nicolas Sarkozy et de la lettre du député Philippe Pemezec dans les boites aux lettres, devant les magasins, au RER le matin. Ensemble, nous avons été aussi aux différentes réunions publiques et internes de notre mouvement, ou bien à la permanence mobile de notre député, ou encore lors des visites d'immeubles (avec Philippe Pemezec, Muriel Guilleminot et Marc Le Dorh). J'ai organisé le collage des affiches de nos candidats ... Dans toutes ces actions, nous avons pris un chemin, avec nos convictions et notre enthousiasme. Aujourd'hui, il nous appartient de continuer dans le même sens.

Avec force, je continue à soutenir nos candidats Nicolas Sarkozy et Philippe Pemezec pour ces échéances très proches. Et je vous appelle à vous mobiliser le plus nettement possible pour le second tour de l'élection présidentielle, pour que Nicolas Sarkozy devienne notre prochain président de la République et pour que Philippe Pemezec conserve notre circonscription.

23/04/2007

Nicolas Sarkozy largement en tête

medium_22042207.jpg



Grand vainqueur du premier tour, Nicolas Sarkozy a réalisé un score (31,18%) jamais vu par un candidat de droite depuis 30 ans. Le pari de Nicolas Sarkozy était de faire le score le plus élevé possible, et de distancer Ségolène Royal pour qu'elle ne bénéficie d'aucune dynamique pour le second tour. La première partie du pari est largement gagné et il part favorit pour le second tour. En effet, paradoxe des résultats, la candidate du PS aura réussi à chasser les vieux démons du 21 avril 2002 et pourtant sa qualification pour le deuxième tour a un goût d'inachevé. Avec 25,84% des voix, Ségolène Royal enregistre un retard de plus de 5 points sur Nicolas Sarkozy.
A Fontenay, toute l'UMP va donc maintenant se mobiliser pour mener une campagne de second tour forte et convaincante.

Concernant les résultats sur notre ville de Fontenay-aux-Roses, la poussée de Nicolas Sarkozy est également très nette. Avec 3943 voix, il obtient 30,13% des suffrages à 84 voix derrière Ségolène Royal (4027 voix, soit 30,78% des suffrages).

17/04/2007

L'emploi : un objectif prioritaire

Actuellement, la candidate socialiste attaque le gouvernement et Nicolas Sarkozy en insistant sur le fait que le taux de chômage a non pas été ramené à 8,4% (chiffre de l'INSEE), mais a été ramené à 8,8% (Eurostat).

Mais quelle importance que le taux du chômage soit de 8,4% ou de 8,8% ? La réalité incontestable, ce sont les faits. Et les faits nous expliquent que ce taux de chômage est le plus faible depuis 1983.

Les résultats de l'action du gouvernement sont soulignés par deux points essentiels :

1/ Le marché du travail a accueilli 400.000 emplois nouveaux pendant ces deux dernières années. Le mouvement est donc positif.

2/ En même temps, le chômage français reste l'un des plus élevés des grands pays industriels. Il est le double de celui des Etats-Unis, de l'Irlande et de la majorité des pays d'Europe. Les Britanniques sont à 5,4%, les Italiens à moins de 8% et les Espagnols sont passés de 20% à 7,5%.


medium_sarko2.jpgL'emploi sera donc bien un objectif prioritaire de cette campagne électorale. Le programme de Nicolas Sarkozy, sur ce point, est très significatif. La France peut gagner la bataille de l'emploi et viser un taux de chômage de 5% d'ici à 2012. Parmi les propositions-phares de Nicolas Sarkozy, l'instauration d'un contrat de travail unique est essentiel (le contrat à durée déterminée disparaitrait). Ce contrat de travail unique serait à durée indéterminée offrant des droits sociaux qui se renforceraient avec l'ancienneté du salarié. Autres préconisations : la fusion de l'Unedic et de l'ANPE, l'éxonération des charges pour les heures supplémentaires, l'expérimentation d'une TVA sociale ...