Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2011

Le devoir de mémoire et le respect pour nos combattants

Ce matin, à la mairie, je participais à la réunion du Comité d'Entente qui regroupe les associations de combattants et de devoir de mémoire. La préparation des prochaines commémorations est l'occasion de rappeler quelques principes simples, mais essentiels, du devoir de mémoire.

Nous l'avons évoqué ce matin, lors de cette réunion, les associations qui composent le Comité d'Entente ne sont pas des associations comme les autres. Les membres de ces associations ne viennent pas chercher un service, un plaisir ou un loisir. Ils sont là parce que eux-mêmes ont combattu et ils sont là pour nous rappeler que beaucoup sont morts pour notre pays et notre liberté. Ces associations participent, en étroite collaboration avec l'ensemble des collectivités locales et l'Etat, à la nécessité du souvenir, au devoir que nous avons de nous souvenir.

A l'occasion des différentes commémorations qui se déroulent tout au long de l'année, nous rendons un hommage au courage et au sacrifice de ces personnes qui ont choisi de défendre les grandes valeurs sur lesquelles la France est bâtie. Pour chacun d'entre eux, nous devons le respect.

Les commémorations ne doivent pas être l'occasion de mener des combats politiques qui n'ont certainement pas leur place dans ces manifestations de recueillement et d'hommage. Elles doivent, au contraire, être dignes et sans arrière pensée.

2497887021.jpg

Au mois de novembre, nous avons deux rendez-vous :

  • Commémoration du 9 novembre 1970 (anniversaire du décès du Général de Gaulle)
  • Commémoration du 11 novembre 1918 (armistice de la première guerre mondiale)

16/06/2011

De l'importance du devoir de mémoire

Ce soir, la ville de Fontenay-aux-Roses rend un hommage à Madame Laure Diebold. A quelques jours de la commémoration de « l'Appel du 18 juin du Général de Gaulle », voici deux événements qui nous donnent l'occasion de rappeler l'importance du devoir de mémoire.

devoir de mémoire,fontenay aux roses,laure diebold,hommage,commémorationUne allée du parc Sainte-Barbe sera baptisée, ce soir à 18H30, « allée Laure Diebold-Mutschler » en hommage à cette héroïne de la Résistance, membre du secrétariat de Jean Moulin pendant l'Occupation. Laure Diebold-Mutschler est l'une des six seules femmes faites Compagnon de la Libération, ordre créé par le Général de Gaulle pour honorer des combattants exceptionnels de la France Libre et de la Résistance intérieure.

Laure Diebold a été résistante dès 1940, elle a travaillé aux côtés de Jean Moulin et elle a été déportée en 1943 à Buchenwald après son arrestation par la Gestapo. Après la Libération, Laure Diebold-Mutschler a travaillé à la Direction générale des études et recherches (DGER, devenu Sdece, puis DGSE). Elle a résidé à Fontenay-aux-Roses jusqu'en 1950.

Elle est décédée en 1965, des suites des mauvais traitements qu’elle a subis en déportation. Elle est déclarée « Mort pour la France ».

Nous avons un devoir de mémoire à transmettre aux générations futures. Le rôle des associations de combattants et de souvenir est essentiel pour mettre en avant le courage individuel de personnalités comme Laure Diebold, Jean Moulin ou le Général de Gaulle ... mais aussi pour affirmer et défendre les valeurs collectives de notre Nation et de notre République.

Nous devons le respect à tous ces gens qui se sont engagés pour la France, qui ont donné leur vie ou pris des risques énormes pour la liberté de notre pays.

Qui que nous soyons, nous n'avons pas le droit de tourner le dos au souvenir et au courage de ces combattants de la liberté, liberté dont nous bénéficions tous aujourd'hui.

Je sais que cette commémoration de ce soir, sera émouvante. Si vous pouvez y venir, vous ne le regretterez pas, j'en suis certain.

 

Lire aussi : le devoir de mémoire à Fontenay-aux-Roses

06/12/2010

Commémoration du 5 décembre : l'hommage aux victimes tombées en Afrique du Nord

Tous les ans, à Fontenay-aux-Roses, la commémoration du 5 décembre est marquée par le refus de la majorité municipale d'organiser cette cérémonie. Pourtant, hier après-midi, une fois de plus, nous étions réunis pour ce devoir de mémoire.

C'est par décret du 26 septembre 2003 que, le 5 décembre de chaque année, l'hommage officiel de la Nation doit être rendu aux victimes militaires et civiles tombées en Afrique du Nord au service de la France. Cette date a été choisie comme journée officielle d'hommage aux morts pour la France en Afrique du Nord.

05-12-2010_blog1.jpgComme chaque année, depuis sept ans, la municipalité de Fontenay-aux-Roses a refusé d'organiser et de participer à cette commémoration. C'est donc grâce à l'action de Philippe Ribatto (président de l'Union Nationale des Combattants) que cette cérémonie s'est déroulée devant le monument aux morts.

Cette année, Jacques Gautier (Sénateur, maire de Garches), Jean-Paul Dova (Vice-président du Conseil général des Hauts-de-Seine, Maire adjoint d'Antony), Gilles Mergy (Maire adjoint de Fontenay-aux-Roses) et Anne Bullet (Conseillère municipale de Fontenay-aux-Roses) sont venus participer avec nous à cette commémoration. Voici quelques photos de cet hommage émouvant.

05-12-2010_blog2.jpg 05-12-2010_blog3.jpg

05-12-2010_blog4.jpg 05-12-2010_blog5.jpg

05-12-2010_blog7.jpg 05-12-2010_blog6.jpg