Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2011

De l'importance du devoir de mémoire

Ce soir, la ville de Fontenay-aux-Roses rend un hommage à Madame Laure Diebold. A quelques jours de la commémoration de « l'Appel du 18 juin du Général de Gaulle », voici deux événements qui nous donnent l'occasion de rappeler l'importance du devoir de mémoire.

devoir de mémoire,fontenay aux roses,laure diebold,hommage,commémorationUne allée du parc Sainte-Barbe sera baptisée, ce soir à 18H30, « allée Laure Diebold-Mutschler » en hommage à cette héroïne de la Résistance, membre du secrétariat de Jean Moulin pendant l'Occupation. Laure Diebold-Mutschler est l'une des six seules femmes faites Compagnon de la Libération, ordre créé par le Général de Gaulle pour honorer des combattants exceptionnels de la France Libre et de la Résistance intérieure.

Laure Diebold a été résistante dès 1940, elle a travaillé aux côtés de Jean Moulin et elle a été déportée en 1943 à Buchenwald après son arrestation par la Gestapo. Après la Libération, Laure Diebold-Mutschler a travaillé à la Direction générale des études et recherches (DGER, devenu Sdece, puis DGSE). Elle a résidé à Fontenay-aux-Roses jusqu'en 1950.

Elle est décédée en 1965, des suites des mauvais traitements qu’elle a subis en déportation. Elle est déclarée « Mort pour la France ».

Nous avons un devoir de mémoire à transmettre aux générations futures. Le rôle des associations de combattants et de souvenir est essentiel pour mettre en avant le courage individuel de personnalités comme Laure Diebold, Jean Moulin ou le Général de Gaulle ... mais aussi pour affirmer et défendre les valeurs collectives de notre Nation et de notre République.

Nous devons le respect à tous ces gens qui se sont engagés pour la France, qui ont donné leur vie ou pris des risques énormes pour la liberté de notre pays.

Qui que nous soyons, nous n'avons pas le droit de tourner le dos au souvenir et au courage de ces combattants de la liberté, liberté dont nous bénéficions tous aujourd'hui.

Je sais que cette commémoration de ce soir, sera émouvante. Si vous pouvez y venir, vous ne le regretterez pas, j'en suis certain.

 

Lire aussi : le devoir de mémoire à Fontenay-aux-Roses

Commentaires

Monsieur Chambon,

Vous avez tout dit avec des mots comme "devoir de mémoire", "souvenir" et "respect". Le comportement de certains par rapport à ce devoir que nous avons à respecter n'est pas admissible ( dans Le Journal de Robinson : http://www.lejournalderobinson.fr/?p=5370 ), constitue une offense et il est bon, parfois, de rappeler ce que nous devons à ceux qui nous ont précédé et qui ont fait don de leur vie pour nous !

Un grand merci à vous.

Écrit par : Régis | 16/06/2011

Cérémonie pleine de dignité,avec une intervention de la biographe le Laure Diébold qui a sus toucher le nombreux public présent .Oui! le devoir de mémoire est indispensable , la présence des enfants du conservatoire interprétant l'hymne national et le champ des partisants est un signe de plus que notre jeunesse est saine n'en déplaise aux esprits chagrin trop prompt parfois a pratiquer l'amalgame.

Écrit par : Aubrun | 16/06/2011

Je trouve cette expression "Devoir de mémoire" inappropriée.
La mémoire n'appartient en fait qu'à celles et ceux qui ont véçus les événements et en ont supporté toutes les affres.
Nous avons cependant un essentiel "Devoir de transmission des Mémoires" pour que les nouvelles générations n'aient pas à revivre .les sacrifices endurés par le passé.
Le confort relatif de notre époque actuelle, sans conflit majeur depuis plus de soixante ans pourrait le faire tomber ce DEVOIR dans l'oubli, voire pire le mépris.

Écrit par : Patrick SEVIN. | 17/06/2011

Je n'ai pu me rendre à cette cérémonie et je le regrette. Le fait d'associer les enfants est une excellente chose, car nous devons leur transmettre le flambeau.

Écrit par : Arwenn | 17/06/2011

Les commentaires sont fermés.