Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2012

Le marché, un an après son inauguration

Grand projet de l'actuelle mandature, le marché aux comestibles a été inauguré il y a presque un an. Le moment est donc venu de faire un premier bilan de ce projet dont le coût global a été de 8 millions d'Euros.

En tout premier lieu, on peut s'interroger sur l'activité globale du marché. Si le nombre de commerçants a augmenté, l'activité commerciale de ceux-ci est très décevante. En effet, depuis la rentrée, plusieurs commerçants me disent qu'ils subissent une baisse sensible de leur chiffre d'affaires à Fontenay-aux-Roses. Notre première réaction consiste à leur répondre que c'est la crise, que les gens réduisent leur consommation pour se consacrer à ce qui est strictement nécessaire. Et bien, non. Car sur les autres marchés, auquels ils participent, ces commerçants ne constatent pas du tout cette baisse de chiffre d'affaires. C'est donc une particularité de notre ville.

Ensuite, je reviens sur la délibération N°3 du Conseil municipal du 11 octobre 2012, concernant la prolongation du délai de garantie de nombreux lots attachés à la construction du nouveau marché. Il semble que le marché connaissant un certain nombre de problèmes de finition ou de défauts de construction, la mairie a fait le choix de prolonger le délai de garantie de ces lots (exemple de défaut constaté : lire les brèves fontenaisiennes du 4 octobre 2012).

On le sait, des projets de construction de cette ampleur ne sont jamais sans problème de finition. Par contre, il est curieux de constater que cela concerne une majorité de lots (2, 3, 4, 6, 9, 10, 11 et 13) de ce projet. Un an après sa mise en service, il est quand même inquiétant de s'apercevoir que le nombre de ces problèmes non résolus reste aussi important.

Il appartient donc à la mairie de faire le nécessaire pour que cette situation se résolve rapidement et pour que ce marché aux comestibles puisse répondre aux attentes des Fontenaisiens. Mais au-delà, il me semble important qu'il y ait une véritable réflexion sur l'activité commerciale elle-même, permettant à la fois la satisfaction des commerçants et une réponse adéquate aux besoins des consommateurs de notre ville. Ce qui ne semble pas avoir été fait à ce jour.

Commentaires

Sans doute que ce n'est pas le souci de ce maire PS condamné, P Buchet,. Comme ses camarades de gauuuche, peut-être fait-il ses courses ailleurs au Plessis, ce Plessis tant décrié mais où nous y voyons faire leurs courses tous ceux qui le critiquent .
La gauuuuche et ses intérêts

Écrit par : Pas étonné | 13/10/2012

Bonjour,

Près d un an après l inauguration du marché, il reste incontestablement de nombreuses imperfections. Certaines d entre elles sont particulièrement perturbantes pour les commerçants et/ou les clients du marché. Celà étant, il n est pas juste d en faire un argument politique. Depuis plusieurs mois, la direction des services techniques analyse avec rigueur et minutie les écarts par rapport au cahier des charges et demande aux entreprises titulaires des lots concernés de faire le nécessaire pour traiter les imperfections. Beaucoup d entre elles ont été traitées, ce qui a permis de lever plusieurs réserves. De manière à pouvoir en traiter le maximum à l amiable, nous avons décidé de prolonger d une année la période de garantie de parfait achèvement. Avec la plupart des entreprises, nous devrions aboutir ; pour quelques unes d entre elles, il faudra peut être engager une procédure contentieuse. En tout état de cause, nous estimons que cet équipement est un équipement indispensable aux Fontenaisiens et aux commerçants et nous ferons en sorte qu il puisse les accueillir dans de bonnes conditions. Cordialement. gilles Mergy, maire adjoint de FAR

Écrit par : Gilles Mergy | 14/10/2012

Comment accepter que ce maire condamné puisse encore faire le fanfaron auprès des fontenaisiens
C'est le moment de lui dire ce que vous pensez de ce type qui par son comportement pervers a poussé au suicide une mère de 2 enfants.
A-t-il la notion de la famille, on peut se poser la question vu son pedigree !

Inadmissible, écoeurant....

" Votre Maire, Pascal Buchet, à votre rencontre dans les quartiers

Le maire Pascal Buchet et des Fontenaisiens
Votre Maire, Pascal Buchet, ira à votre rencontre dans les prochaines semaines et vous donne rendez-vous à la visite de votre quartier.

Votre Maire, Pascal Buchet, viendra à la rencontre des Fontenaisiens dans les cinq quartiers :

- Blagis-Gare : le mercredi 14 novembre 2012

- Parc-Centre Ville : le vendredi 23 novembre 2012

- Val Content-Pervenches : le mercredi 28 novembre 2012

- Ormeaux-Renards : le mercredi 5 décembre 2012

- Scarron-Sorrières : le mercredi 12 décembre 2012 "

Écrit par : A vomir | 30/10/2012

Celà fait 18 ans que démolition man (BUCHET) est le fossoyeur de notre ville.

C'est tout un état d'esprit. Il y avait le projet de l'ancien maire le marché se trouvait face à la mairie ce qui aurait été une vitrine économique, un parking situé entre le marché et la mairie permettait de pouvoir faire stationner les véhicules qui servait à la fois au marché à la mairie et aux commerces de la rue Boucicaut.

Au lieu de cela DEMOLITION MAN a préféré avoir comme vitrine des HLM laids, mais ce n'est pas grave on y installe les nouveaux électeurs ceux qui votent pour la gauche.

17 Ans pour sortir un marché qui est une erreur de casting, à qui cela profite. Son ancien premier adjoint m'avait annoncé en 2007 que ce projet était trop cher,
trop tard (toutes les villes aux alentours avaient déjà rénové leur marché et les fontenaisiens y avaient pris leurs habitudes),
et pas adapté

D'autant plus que la ville depuis 18 ans s'est progressivement paupérisée, le revenu moyen par habitant est passé sous celui du PLESSIS, alors qu'il y a 20 ans il n'y avait pas photo.

20 ans cela suffit 2014 doit être l'année du changement.

Quand à M MERGY il est connu qu'il veut devenir le successeur du harceleur.

Écrit par : demolition man | 03/11/2012

Les commentaires sont fermés.