Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2012

Le nombre d'habitants baisse à Fontenay-aux-Roses

Pascal Buchet ne peut s'empécher de nous rappeler que Fontenay-aux-Roses est une ville "où il fait bon vivre". Les chiffres de l'INSEE concernant l'évolution de la population dans les Hauts-de-Seine nous indique que le nombre d'habitants baisse dans notre ville. Encore un signe du déclin tranquille de notre commune.

Alors que la population globale des Hauts-de-Seine augmente (+12.789 habitants) en un an, que dans l'ensemble des communes qui nous entourent le nombre d'habitants est également en hausse (Le Plessis-Robinson avec une augmentation de +7,7% d'habitants, Châtenay-Malabry avec +1,59% ... ), la ville dont la population diminue le plus dans les Hauts-de-Seine est Fontenay-aux-Roses.

Le nombre d'habitants de Fontenay-aux-Roses diminue de 449 personnes (-1,8%) en un an. Il s'agit de la plus forte baisse dans notre département et c'est à se demander pourquoi dans la ville où il fait si bon vivre, au dire de notre maire, nous sommes de moins en moins nombreux !

En fait, ce constat de l'INSEE est le reflet du déclin tranquille dans lequel notre ville s'enfonce peu à peu, et que nous pouvons voir au travers d'autres éléments concrets que nous connaissons tous. Il s'agit en fait du résultat d'une politique globale menée par l'équipe en place.

La politique du logement qui a consisté soit à figer les constructions d'accession à la propriété, soit à développer le tout logement social (qui est passé de 24% à plus de 40% en une dizaine d'années), a modifié l'équilibre sociologique de la population fontenaisienne.

Ce choix de favoriser uniquement l'implantation de logements sociaux a pour conséquence une population dont le pouvoir d'achat global se réduit peu à peu. Ce dernier fragilise nos commerces de proximité qui finissent par fermer petit à petit et qui ne sont pas remplacés. Ajoutez à cela l'absence de dynamisation d'activités économiques et vous avez une commune qui subit un déclin du logement, un déclin social de ses habitants et un déclin économique (moins de commerces, peu d'implantation de PME ou d'entreprises).

La conséquence ultime est qu'une partie des Fontenaisiens, ne trouvant pas la qualité de vie à laquelle ils aspirent, préfèrent quitter Fontenay-aux-Roses. Et ils ne sont pas remplacés par de nouveaux arrivants, puisqu'il n'y a guère de logements disponibles et d'attractivité de la commune.

Alors, pour que Fontenay-aux-Roses devienne réellement une ville où il fait bon vivre, nous devons lui redonner de l'attractivité en mettant en place une véritable politique globale de diversification des logements (en veillant à conserver le caractère village de notre ville), de développement des commerces de proximité et d'implantation d'activités économiques nouvelles.

Mais pour cela, il s'agit d'avoir une volonté politique et un véritable projet d'avenir ...

 

 

En complément d'informations :
» une réflexion sur le développement des commerces et les incidences sur le logement.
» un déclin tranquille des commerces et de l'économie à Fontenay-aux-Roses

Commentaires

Dans le Parisien, Pascal Buchet a fait la déclaration suivante concernant la diminution d ela population : « il ne sert à rien d’augmenter la population quand l’emploi manque ou que les transports en commun sont saturés ou ne fonctionnent pas bien comme le RER B ».

De qui se moque-t'il ? Si l'emploi manque à Fontenay, il s'est fortement développé à Camart, Chatillon et le Plessis Robinson ... J'y vois un aveu d'échec quant à sa politique de création d'emploi !

Écrit par : Marianna | 06/01/2012

Marianna, vous auriez pu ajouter qu'en effet le RER B ne fonctionne pas bien. Mais heureusement notre super maire a mis en place AUTOLIB, soit une station inauguree il y a un mois, pouvant accueuillir 6 voitures electriques (qui ne sont pas encore arrivees jusqu'a nous).
Peut-etre que le maire compte faire descendre a 6 fontenaisiens la population de notre ville ?
Il avait promis en 2008 qu'il se battrait pour ameliorer le RER : on en voit le resultat.

Écrit par : C. Beraud | 06/01/2012

Je ne suis pas un nostalgique de A MOISAN mais je reconnais qu'il avait la volonté de transformer sa ville pour une meilleure qualité de vie. Ses opposants sont arrivés à le descendre pour le remplacer par un démago qui n'a rien à faire de FONTENAY. Son seul but obtenir "une aura" dans le système socialiste.
Pour se faire élire il a pris tous les projets de l'ancienne municipalité à l'envers, pour installer une médiathèque financée par emprunt, un marché qui a mis 17 ans pour accoucher, d'investissement trop tard trop cher pas adapté (je cite un élu socialiste).
A MOISAN autofinançait ces 2 projets par la vente des murs de la poste à un établissement financier, et des droits à construire à un promoteur privé.
Les électeurs de FONTENAY ont fait tout faux dans leurs votes depuis des années. Et comme je me doutais que celà ne changerait pas j'ai quitté FONTENAY pour acheter au PLESSIS ville qui a fait l'inverse, diminution du parc de logements sociaux par une dynamisation de l'habitat privé, une offre commerciale variée et de qualité.
Arrêtons de pleurer au sujet du RER nous ne l'avons pas non plus.

Comment voulez-vous que la population de FONTENAY ne continue pas de décroître, avec le peu d'attrait de cette ville, dans laquelle la sécurité n'est plus une priorité, le commerce n'attire plus le chaland etc...

Je regrette cette ville de FONTENAY ou j'ai vécu de 1974 à 1994, il y faisait bon vivre, hélas une page est tournée!!

Écrit par : henri | 06/01/2012

bientôt 3 personnes en moins ... nous quittons fontenay en février sans regret. On ne s'est jamais senti chez nous, nous sommes arrivés en Juin 2009 et on a habité dans la résidence les sorrières ex Icade, maintenant HLM. Cette ville n'est pas du attractive surtout pour les jeunes couples comme nous. Voilà ce qui a joué dans notre décision pour quitter Fontenay Aux Roses
- Politique petite enfance très opaque et mauvaise gestion: Nous avons attendu 2 ans et demi avant d'obtenir une place en crèche, autant vous dire que ca ne sert à rien, ma femme a du donc démissioner pour garder notre enfant, nous n'avons pas vraiment les moyens de payer une nounou

- Galère des transports en commun; travaillant à la défense, je pense que ce n'était pas le bon choix d'habiter à Fontenay, 3h de transport par jour, j'ai essayé toutes les combinaises, RER B + RER A, Bus 294 métro 13 Métro 1, pas terrible

- Logement: je fais partie des locataires qui ont été arnaqués par Icade et la mise en place HLM a duré deux ans, notre choix de quitter la ville était déjà fait

- Ville dortoir: il manque quelque chose à cette ville, nous avons jamais senti que c'est une ville pour jeune, c'est peut etre à cause de notre éloignement du centre ville. C'est aussi très calme le soir, en rentrant du boulot le soir, je n'ai pas trop envie d'aller boire un coup au centre ville.

- Se sentir Fontenaysien: c'est très personnel, on le sent ou pas... ca n'a pas été le cas pour nous, rien à faire, on a peut être pas vraiment essayé, bref..... dommage

Écrit par : Walid | 27/01/2012

Les commentaires sont fermés.