Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2011

Une Alliance Républicaine, Ecologiste et Sociale

Ce weekend se tient à Paris le 111ème congrès du Parti Radical. Des décisions importantes ont déjà été prises cet après-midi ...

Les Délégués du Parti Radical se sont réunis nombreux aujourd'hui pour débattre et valider un certain nombre de décisions importantes quant à l'avenir du parti centriste. A l'ordre du jour, trois principaux points ont été longuement et librement abordés, avec des dialogues riches et intenses entre différentes positions.

En premier lieu, la position du Parti Radical quant à sa relation avec l'UMP : le Parti Radical a décidé de s'émanciper et de quitter l'UMP, tout en restant dans la majorité présidentielle. L'objectif de cette décision est de pouvoir affirmer et défendre nos valeurs spécifiques, dans le respect et la considération de notre partenaire et, surtout, sans renier le bilan de l'action gouvernementale depuis 2002, à laquelle le Parti Radical a largement participé.

Ensuite, nous avons adopté le "Manifeste du Parti Radical", document constituant la base du projet ambitieux que le mouvement défendra dans les mois et les années à venir.

Enfin, nous avons confirmé notre volonté de créer une "Alliance Républicaine, Ecologiste et Sociale" (ARES) avec l'ensemble des courants centristes et humanistes que sont le Nouveau Centre, l'Alliance Centriste, la Convention Démocrate et la Gauche Moderne. J'ai retrouvé, pendant ce congrès, l'esprit qui animait l'UDF (à laquelle j'appartenais jusqu'en 2002) et il est vrai que la collaboration qui fonctionnait autrefois entre l'UDF et le RPR sera de nouveau une réalité avec cette "confédération centriste" et l'UMP.

Ces décisions ont été adoptées par un vote des délégués, à 93%.

alliance républicaine écologiste sociale,ares,parti radical,ump,confédération centriste,fontenay-aux-roses,opposition municipale

Qu'est que cela change pour Fontenay-aux-Roses et l'opposition municipale ?
Localement, la confédération centriste représente toujours une force d'opposition municipale, qui continuera à travailler, comme avant, avec nos partenaires de l'UMP et le groupe de la Droite et du Centre au Conseil municipal. Nous continuerons donc nos relations de travail, mais dans le respect de nos valeurs et de nos différences. L'un des rappels de cette journée est d'affirmer nettement que l'UMP n'est pas un adversaire, mais un partenaire, que nous respectons !

alliance républicaine écologiste sociale,ares,parti radical,ump,confédération centriste,fontenay-aux-roses,opposition municipale

26/03/2011

La lettre d'informations : Dessinons un Avenir à Fontenay-aux-Roses

Ce matin, sur le marché, nous avons distribué la première lettre d'informations Dessinons un Avenir à Fontenay-aux-Roses. Les Fontenaisiens nous ont réservé un excellent accueil.

dessinons un avenir,lettre d'information,fontenay-aux-roses,marché,parti radical,pascal buchetTrès bien accueillie, cette lettre d'information a été distribuée toute la matinée sur le marché. Dans ce premier numéro, nous y abordons différents sujets d'actualité : un bilan des promesses non tenues de Pascal Buchet à la moitié de la mandature, la suppression de 95 places de crèches, la laïcité de la République ...

Nous affirmons également nettement notre opposition à Pascal Buchet et à l'équipe municipale en place. Cette opposition se veut à la fois constructive, sans extrémisme ni démagogie.

Vous pouvez bien entendu la télécharger si vous ne l'avez pas eu sur le marché ou dans votre boîte aux lettres.

dessinons un avenir,lettre d'information,fontenay-aux-roses,marché,parti radical,pascal buchet

18/03/2011

Election cantonale à Châtillon : une soirée de forte mobilisation

Hier soir se tenait à Châtillon une réunion publique dans le cadre des élections cantonales. Contrairement à ce qui se passe dans beaucoup de cantons, cette réunion a montré la forte mobilisation de notre camp et l'optimisme des deux candidats : Jean-Paul Boulet et Erell Renouard.

élection cantonale,chatillon,jean-pierre schosteck,jean-paul boulet,erell renouard,fontenay-aux-roses,nouveau centre,umpMême si nous ne sommes pas concernés directement par ces élections cantonales (puisque Fontenay-aux-Roses ne vote pas), nous étions venus en force de notre ville pour apporter notre soutien au candidat Nouveau Centre, Jean-Paul Boulet, et sa suppléante, Erell Renouard.

Des personnalités comme Valérie Pécresse, Isabelle Debré et Hervé Marseille ont entouré Jean-Pierre Schosteck et les deux candidats. Les militants étaient également venus en nombre et l'optimisme était de rigueur pour la reconquête de ce canton.

élection cantonale,chatillon,jean-pierre schosteck,jean-paul boulet,erell renouard,fontenay-aux-roses,nouveau centre,ump

Le courage aussi puisque, comme l'a souligné Valérie Pécresse, les candidats affirment sans ambiguité leur appartenance à la majorité présidentielle en affichant les logos du Nouveau Centre et de l'UMP sur leurs documents et affiches (contrairement à d'autres).

Je souhaite bonne chance à Erell et Jean-Paul.

24/10/2010

Dessinons un avenir pour Fontenay-aux-Roses

Hier, l'UMP de la 12ème circonscription des Hauts-de-Seine tenaient ses élections internes pour désigner ses représentants locaux.

J'ai assuré le poste de Délégué de ville de notre mouvement depuis 2006. Vous le savez, la suppression de ce poste nous a été annoncée en septembre dernier.
J'ai alors décidé d'être à nouveau candidat au Comité de circonscription pour la ville de Fontenay-aux-Roses, Comité dont je suis membre depuis 2003. Je me suis également porté candidat au Conseil national de l'UMP. Et c'est en tant que candidat à ces deux fonctions que j'ai rencontré beaucoup d'entre vous lors de ces dernières semaines.

Depuis la fondation de l'UMP, les membres du Comité de circonscription étaient élus par les adhérents de chacune des villes qu'ils représentent. Ainsi, depuis 2003, adhérents de Fontenay-aux-Roses, vous avez élus vos représentants fontenaisiens à ce Comité.
Le 19 octobre, soit 4 jours avant le vote, il a été annoncé que les membres du Comité seraient élus par les quatre villes de la circonscription. La conséquence, aujourd'hui, c'est que vos représentants fontenaisiens au Comité de circonscription n'ont pas été élus par vous, mais par les adhérents d'autres villes qui avaient reçu des consignes de vote. Je le déplore fortement.

Lors de nos rencontres ces dernières semaines, vous avez été très nombreux à me manifester votre confiance et à souligner le rôle que j'ai tenu dans ma fonction de Délégué de ville. Je vous remercie pour cette confiance et cette amitié. Je sais parfaitement que ce travail, je l'ai accompli grâce à votre soutien et à votre participation sans lesquels notre action d'opposition à Pascal Buchet n'aurait pas été ce qu'elle est aujourd'hui.

Je vous remercie aussi pour ces nombreux messages que vous m'avez envoyés depuis samedi soir, avec ces mots chaleureux, ces encouragements et parfois cette colère que vous manifestez contre l'injustice et la manipulation.

Aujourd'hui, je veux vous dire ma détermination à continuer, avec vous, notre combat pour la reconquête de notre ville. Je prends l'engagement de participer aux débats d'idées qui permettront de construire un véritable projet pour l'avenir de Fontenay-aux-Roses. Avec notre député Jean-Pierre Schosteck et nos élus de la Droite et du Centre au Conseil municipal, je mènerai les actions qui nous permettrons d'affirmer nos propositions. Aujourd'hui, comme hier, je suis toujours au service d'une certaine idée de la politique.

Homme de fidélité et d'engagements, je reste à votre écoute comme je l'ai été jusqu'à maintenant pour dessiner un avenir à Fontenay-aux-Roses.