Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2012

Union des Démocrates et Indépendants de Fontenay-aux-Roses

Le 18 septembre, Jean-Louis Borloo a concrétisé la création de la nouvelle force politique qui rassemble l'ensemble des partis centristes. Le lancement de l’UDI, à l’occasion des journées parlementaires des groupes radicaux et centristes de l’Assemblée nationale et du Sénat, est une nouvelle étape vers la recomposition du paysage politique français, étape issue d’un long processus de la recomposition d'un centre-droit fort.

L’Union des démocrates et indépendants (UDI) a pour vocation de rassembler les radicaux, centristes, républicains et indépendants, ainsi que tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans la politique suivie par le gouvernement. Ce nouveau parti souhaite également rassembler ceux qui, issus de la droite modérée, ne se reconnaissent pas dans certaines idées défendues par l’UMP.

udi.jpg

Désormais, l'UDI représente la troisième force parlementaire du pays, avec 30 sénateurs et 29 députés. Une force capable d’infléchir la ligne suivie par le gouvernement et d’incarner, aux yeux des Français, une opposition ferme, juste et responsable.

L'UDI est une force politique centrale, opposée au Parti Socialiste mais différente de l’UMP, ayant pour vocation de réunir les familles qui partagent les valeurs républicaines, sociales, européennes et écologiques.

Localement, à Fontenay-aux-Roses, l'UDI regroupe dès maintenant le Parti Radical, le Nouveau Centre et la Gauche Moderne de notre ville. Nous sommes plus que jamais une force d'opposition à la municipalité socialiste de Pascal Buchet. Pour 2014, nous souhaitons la reconquête de notre ville et nous proposerons une alternative sérieuse en défendant un véritable projet d'avenir.

N'hésitez-pas à venir nous rejoindre pour dessiner un avenir à Fontenay-aux-Roses.

Commentaires

Très bien

Soyez plus explicite quelles sont les personnes (politiciens visibles) qui représentent l UDI à FONTENAY.
J'espère que celà sera pour RASSEMBLER tous les FONTENAISIENS dans un projet commun pour la ville et ses habitants.
Pour cela il faudra regrouper tous les opposants, se structurer, réapprendre à travailler ensemble, faire taire ses égos, et ne pas chercher à obtenir des postes.

Ceux ne seront que la conséquence d'une analyse et de propositions fortes et convainquantes qui permettront à l'actuelle opposition de devenir la majorité de demain.

Je crois que le vrai message fort serait de faire une préréunion de toute l'opposition, avant de monter une vrai réunion publique pour démonter un projet et une synergie au travers d'une équipe soudée.

Par contre dans l'immédiat il y a quand même des problèmes porteurs qui m'interpelle, la hausse des impôts fonciers je pense que cela nécessite un bon article de fond de toute l'opposition.

les mauvais choix sur la conception du montage financier pour
LE MARCHE
LA MEDIATHEQUE,
la cuisine centrale
la paupérisation de la ville par de mauvais choix sur l'habitat,
sont-ils les désordres qui expliquent que nous sommes 6 % plus cher que les autres communes qui nous entourent.

L'atterrissage d'un parachutiste de la rue de SOLFERINO avec sa tenue de camouflage,ne me rassure pas plus.

Bon vent à l'opposition pour qu'elle devienne la majorité de demain.

Écrit par : martial | 24/09/2012

Je trouve intéressant justement la diversité de l'opposition. Je pense que le rassemblement du centre droit en une force est une excellente chose. L'UMP seule ne peut rassembler toutes les tendances de la droite et du centre. Rappelez-vous l'époque du RPR et de l'UDF. La diversité s'exprimait au premier tour et le rassemblement s'effectuait au seconde tour, permettant les réserves de voix. Peut-être aussi que ce nouveau mouvement permettra localement de rassembler des électeurs et une classe politique qui avait tendance à s'éparpiller (je pense au Modem, notamment). Nous aurons besoin de tout le monde pour l'emporter dans 18 mois !

Écrit par : Richard | 24/09/2012

Je suis assez d'accord avec Richard. D'autant plus que, d'après ce que j'ai entendu ce weekend, Bayrou serait OK pour discuter avec Borloo dans l'hypothèse où le Modem rejoindrait l'UDI. La grande famille centriste pourrait réellement peser, notamment pour les prochaines échéences.

Écrit par : Benoît | 24/09/2012

Article du Nouvel Obs, sur le web, d'aujourd'hui. Je laisse les gens y réfléchir :



Jean-Louis Borloo, président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), a répondu mardi à la main tendue de François Bayrou en expliquant que son parti était ouvert à tous ceux qui acceptaient sa "ligne politique claire" de "coalition du centre et de la droite républicaine".

Le président du MoDem, François Bayrou, avait tendu la main dimanche à Jean-Louis Borloo, fondateur de l'UDI, regroupant des centristes, des radicaux et des indépendants, en lui proposant de travailler ensemble à l'unité de la famille centriste.

François Bayrou a toujours défendu l'idée d'un centre indépendant qui n'envisage pas uniquement une coalition avec la droite alors que l'UDI se situe clairement au centre-droit.

"L'UDI, c'est fait. La machine est aujourd'hui lancée. C'est un parti indépendant mais qui a une politique claire. Ce n'est pas une coalition avec les gauches, c'est une coalition du centre avec la droite républicaine. Donc, tout membre du MoDem qui est sur cette ligne politique claire peut venir", a expliqué l'ancien ministre de l'Ecologie aux 4 vérités de France 2.

"La question, ce n'est pas le passé", a-t-il précisé en citant le cas du MoDem Olivier Henno, vice-président de la communauté urbaine de Lille qui avait appelé à voter Hollande "et qui est aujourd'hui chez nous".

"Mais dorénavant, la ligne politique est claire. Il ne s'agit pas de problèmes personnels, la ligne politique est claire", a-t-il insisté en rappelant qu'"historiquement, le centre a toujours été indépendant et dans une coalition avec la droite républicaine".

Une réponse peu surprenante qui réaffirme la traditionnelle ligne de clivage entre le MoDem et les partis de centre-droit et n'offre à François Bayrou, qui a voté Hollande à la présidentielle, d'autre choix que de changer de stratégie en rejoignant le centre-droit ou de rester indépendant mais isolé.

Écrit par : Nouvel Obs | 25/09/2012

Le MODEM sur le passé a été une machine à nous faire perdre leurs snipers : WEBHY et maintenant DELOM GARCIA.

Par ambition personnelle,

Ne nous enflammons pas trop vite.

Bon courage à l'opposition unie de FONTENAY

Écrit par : Martial | 26/09/2012

J'apporte de l'eau au moulin de Martial

J'apprends qu'à CLAMART 2 élus MODEM sont rentrés à la commission d'attribution des logements.
Or je me souviens que Colette HUARD avait démissionné car elle avait constaté un manque de transparence (dossiers ficelés d'avance)

Alors que vont faire 2 MODEM dans cette galère???
Obtenir des postes en remplacement de ceux qui démissionnent ou à qui on a retiré leurs délégations??
A SUIVRE

Écrit par : bernadette | 26/09/2012

Les commentaires sont fermés.