Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2011

Vous avez dit démocratie locale ?

Je reviens du conseil de quartier les Ormeaux-Renards qui se tenait à l'école des Ormeaux. Une nouvelle fois Pascal Buchet nous a donné une grande leçon de démocratie locale.

De 70 à 80 personnes étaient présentes. Avant l'arrivée du maire, normalement se tiennent des tables rondes qui permettent d'organiser les sujets et d'ordonner les questions qui seront ensuite posées au maire. Cette fois-ci, très clairement, les Fontenaisiens ont refusé de perdre du temps et ont voulu poser directement des questions sur des points précis : le devenir du conservatoire de musique, la découverte d'un projet de supérette aux Mouilleboeufs, les transports ... L'ambiance dès le départ promettait d'être chaude. Nous n'avons pas été déçus.

Une fois le maire arrivé, nous sommes rentrés dans le vif du sujet et si nous avions encore quelques doutes sur sa conception de la démocratie locale, ce soir il n'en existe plus un seul.

 

D'abord saviez-vous qu'il existe un projet de construction d'une supérette aux Mouilleboeufs ? Beaucoup de personnes ont en effet découvert ce projet qui semble plus qu'avancé. Avant l'arrivée du maire, j'ai parlé avec une habitante de la rue Paul Langevin qui m'expliquait qu'elle avait été contactée par Sud de Seine afin de savoir si elle souhaitait vendre son pavillon. Mais elle n'avait pas d'autre information ...

Alors, nous avons la surprise de voir le maire donner la parole à la responsable du futur magasin LIDL qui sera construit sur le terrain actuellement à l'abandon entre la rue Paul Langevin et la rue Jean Moulin (au carrefour des Mouilleboeufs). Nous avons eu la primeure de la présentation d'un projet très élaboré, avec photo d'un magasin avec parking, avec date de début des travaux (février 2012), avec date d'ouverture du magasin (septembre 2012), avec les heures d'ouvertures et même le nombre d'employés (20 personnes).

Le problème, c'est que ce projet n'a été évoqué nulle part, à aucun moment. Ni les élus de l'opposition ni les habitants du quartier n'ont été informés ou consultés. Dans le Fontenay Magazine, aucun article n'a été édité concernant ce nouveau projet.

Devant le mécontentement et les inquiétudes de l'assistance, le maire a été contraint de revenir en arrière en indiquant que le projet n'était pas figé, qu'il y avait d'autres alternatives dont en vrac un hôtel ou une recyclerie. L'étude de faisabilité étant faite par Sud de Seine, on en était d'après le maire à une phase préliminaire.

On ne peut s'empêcher de s'interroger sur un projet soi-disant en phase préliminaire, et dont l'une des alternatives est présentée ce soir officiellement et avec autant de précisions. En réalité, tout semble bien décidé. Et puis des questions sont restées sans réponse. Pourquoi les contenus des autres projets n'ont-il pas été aussi présentés ? Le terrain qui appartient à la mairie, a-t-il été vendu ? A quel prix ?

Enfin, le Conseil municipal n'a absolument pas été mis au courant et aucune décision n'y a été prise. Ce qui, outre un refus flagrant de concertation des Fontenaisiens, constitue un déni de démocratie évident qui sera masqué par une décision rapide et sans débat approfondi lors d'un vote au Conseil municipal.

 

L'autre sujet polémique de la soirée a été le transfert du conservatoire (rue Soubise) vers le château Laboissière. La très grande majorité des personnes du quartier souhaite que l'on conserve les bâtiments actuels du conservatoire pour les utiliser à des fins culturelles, sociales ou pourquoi pas économiques. En effet, ce bâtiment fait partie du patrimoine de la commune, il est parfaitement intégré dans l'architecture et la vie quotidienne du quartier. Continuer à utiliser ces locaux pour rendre service aux Fontenaisiens paraît être une excellente approche.

Les réponses du maire, Pascal Buchet, sont apparues curieuses et imprécises. Ce qui a provoqué la colère des habitants.

Par exemple, le maire a expliqué qu'il n'était pas opposé à l'utilisation de ces locaux pour un service rendu à destination des Fontenaisiens. Mais l'obligation de la mise en conformité du bâtiment représente un coût excessif que la commune ne peut engager. Pour argumenter cette position, il nous explique qu'une étude a été faite. Lorsque nous avons demandé la communication de cette étude (dont personne n'a entendu parler), Pascal Buchet est apparu bien embarassé et, malgré l'insistance du public, n'a pas répondu favorablement à cette requête.

Un autre argument du maire consiste à dire que ce projet va mettre du temps à ce réaliser, entre 3 à 4 ans. Et en plus, le POS actuel ne permet pas la construction d'un immeuble ayant pour conséquence une densification de ce terrain. Les responsables de l'Association Conservatoire-Soubise ont alors fait remarquer à juste titre que dans 3 ou 4 ans, la commune sera passée probablement au PLU et que les conditions de construction ne seront certainement pas les mêmes que celles de l'actuel POS. Pascal Buchet n'a rien voulu entendre ...

 

On le voit, les projets se décident dans la plus grande opacité, sans concertation des habitants ou même des élus de l'opposition.

Alors, pour calmer le jeu, on nous promet que sur le nouveau site internet de la ville, il y aura un espace réservé à l'annonce et l'explication des projets de la municipalité. Quand ? Réponse, prochainement.

On nous dit également qu'un groupe de travail prépare une charte de démocratie participative, afin de faire participer les citoyens aux décisions et à la vie de la commune. Je participe à ce groupe de travail et je vois bien que nous passons beaucoup de temps à choisir des mots, à peser des grandes idées, à concevoir des concepts ... et ça ne débouchera certainement pas sur une véritable démocratie locale, surtout quand on voit l'attitude de l'actuelle équipe municipale. Chassez le naturel, il revient au galop !

Commentaires

J'assiste depuis des années aux conseils de quartier. C'est véritablement la première fois que je vois Buchet mis en difficulté à ce point : interrompu lors de ces exposés, insistance du public lorsqu'il ne répond pas aux questions ou bien qu'il refuse de s'engager. On a vu hier soir l'autocrate qui décide de tout sans concertation et qui méprise les fontenaisiens. En plus, comme vous le dites, il a été imprécis dans certaines réponses, notamment sur des chiffrages de coûts qui selon l'évolution de la soirée changeaient sensiblement, ponctués de "je crois" montrant son incapacité ou sa méconnaissance des dossiers (ou la peur d'en révéler le réel contenu) !

Tout cela sent la fin de règne. Buchet ne sera bientôt plus roi. Certe la reine mère se prépare, mais une fracture profonde est apparue entre les habitants de notre ville et l'équipe municipale en place.

Écrit par : Benoît Telanga | 04/03/2011

Nous avons a Fontenay aux Roses un maire qui brille par son incompétence ! Dégage Buchet !

Écrit par : Rider | 04/03/2011

Attention a ne pas s'opposer systematiquement. Il est des projets qu'un maire peut realiser sans forcément concerter, et puis il faut aussi admettre que des situations puissent évoluer. Vouloir a tout prix que les locaux du conservatoire...soient conserves par la ville n'est peut-être pas un bon plan.
Soyons donc de temps en temps...tolérants.

Écrit par : Daniel pascaud | 05/03/2011

M PASCAUD

Au lieu de vous montrer tolérant vis à vis de la maison de tolérance BUCHET vous devriez consulter le blog de UMPFAR.
Vous découvrirez pourquoi le projet du centre commercial au bout de l'avenue PAUL LANGEVIN est du n'importe quoi.
A moins que vous souhaitez obtenir une place dans l'équipe PS de 2014, alors c 'est de l'opportunisme!!! Dommage

Écrit par : martin | 07/03/2011

Les commentaires sont fermés.