Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2010

Effraction à la maison de quartier des Blagis

En plein jour, la maison de quartier des Blagis (anciennement l'Escale) a été victime d'une effraction.

Samedi, en milieu de journée, la porte principale de l'Escale a été forcée, puis les vitres ont été cassées. Les alarmes se sont déclenchées mettant en fuite les intrus, car rien n'a été dérobé. La police nationale est intervenue pour constater les faits, mais personne ne semble avoir remarqué quoique ce soit.

D'après certaines personnes du quartier, cette agression contre le bâtiment municipal serait une représaille à l'intervention policière du 16 février.

DSC00453.JPG   DSC00455.JPG

Je pense que nous devons être vigilants et exigeants pour que le calme soit assuré dans tous les quartiers de Fontenay-aux-Roses. Nous avons eu connaissance, ces derniers temps, de plusieurs méfaits sur la ville : voitures aux vitres cassées la nuit, cambriolages en augmentation et agressions dans les rues. Et je rappelle que Pascal Buchet, en tant que maire de notre commune, est le premier représentant de la République et qu'à ce titre, il est responsable de la sécurité.

Commentaires

pourtant notre maire assure que notre ville est hyper tranquille et calme... il refuse de développer l'éclairage public (faisant pourtant défaut dans certaines rues ou à la sortie de la gare) et les caméras vidéo pour aider la surveillance .
ABL

Écrit par : abl | 22/02/2010

il faudrait aussi parler des commerçants qui sont victimes de holdup.

Par contre, je ne suis pas certaine qu'il s'agisse d'un phénomène propre à Fontenay et dont Buchet puisse être rendu responsable. Savez-vous qu'à Antony les effractions ont augmenté de 38,5%, à Clamart de 70,1%, au Plessis-Robinson de 34,3%, à Châtillon de 39,4%, à de 52,8% ou à Malakoff de 127% ... ?
On le voit bien, il s'agit d'une évolution globale des villes de notre département.

Écrit par : Marie-Caroline | 22/02/2010

Lorsque j'ai vu ce bâtiment cassé, j'ai tout de suite pensé que cela avait deux causes principales :

- la première est évidemment la "vengeance" des racailles de cette cité qui disons-le sont peu nombreux mais très viloent. Le fils du voisin de mon bâtiment en est l'exemple. Il a éccopé de quatre ans de prison donc disons deux ans de tranquilité.

- La deuxième raison est que cet espace gêne beaucoup de monde. Car disons-le bien, il n'y a pas que le marché de la drogue qui est actif mais aussi toute sorte de marché souterrain (pour preuve, j'ai "hérité" d'un meuble intact dans ma cave où j'ai du faire une "déclaration de trouvé" au commissariat en 2005.

La Cité des Blagis est une cité à peu près calme sauf à certains moments de l'année comme les vacances scolaires.

Il faut que les élus de l'opposition vienne plus souvent faire un tour notamment aux permanence des élus mis en place par la mairie les mercredis et vendredis soir (trois permanences par mois pour les trois groupes de l'opposition).

Nous verrons lors des prochaines régionales quel sera l'impact de la droite dans ce secteur et surtout voir l'abstention qui risque d'être très fort. mais là, nous ne voyons personne faire de campagne comme si les habitants de cette cité étaient invisibles, que ce soit de la droite ou du centre modem.

Les gens des Blagis peuvent devenir interessant si on ose s'occuper d'eux et les blagis sont des bâtiments qui sont bien gérés par le conseil général.

Merci de faire un jour un petit tour dans notre cité.

Écrit par : LEVIEIL THIERRY | 22/02/2010

@ Thierry

Je rejoins votre analyse de façon globale. Simplement, je trouve que si l'opposition ne vient pas souvent dans notre quartier, le maire et l'équipe municipale ne vient pas beaucoup plus.

Pour les prochaines élections, l'abstention risque d'être très forte. D'une part parce que l'UMP n'est pas en position de force actuellement, et à gauche, de nombreux habitants des Blagis sont déçus de la façon dont le maire a géré la fermeture de l'Escale et des solutions proposées en remplacement.

Écrit par : Barahona des Blagis | 22/02/2010

au quartier scarron , on ne peut voir des élus que pendant les futurs élections surtout le parti socialiste, ils ne se montrent qu'a ce moment pour avoir plus de voix!! dans ce quartier il y a des magasins qui ferment (boucherie, bureau de tabac...), les autres magasins ont du mal a survivre, de nouveau des agressions, et j'en passe d'autre , pourtant la mairie n'hésite pas a augmenter nos impôts fonciers et habitation!!!!! c'est vrai il n'y a que la rue boucicaut qui compte , les autres quartiers il n'y a pas de subventions mais ou passe nos impôts!!! essayons d'être solidaire et crée un quartier ouvert et sécurisant!!

Écrit par : frédèrique | 25/02/2010

On le sait que les élus UMP ne font que de l'opposition primaire, mais ne sont pas sur le terrain. En plus, aux Blagis, il n'y a aucun problème, ni de sécurité, ni social, ni économique. Les associations travaillent sur le terrain et la municipalité agit pour que tout se passe bien. En parlant d'une simple tentative d'effraction comme il y en a dans toutes les villes de France, vous faites croire qu'il y a un énorme sentiment d'insécurité à Fontenay : ce n'est pas exacte !!!

Écrit par : Mécontent | 26/02/2010

Mécontent ne voit qu'à travers ses lunettes roses.

Il n' a pas vu non plus qu'il y avait du deal à FONTENAY, que 52 voitures avaient été vandalisées dans les parkings des terrasses, qu'un véhicule de la municipalité avait été incendié, ne parlons pas de hold-up.
Tout va très bien madame la marquise, il faut arrêter les perfusions de came cela permet d'être plus lucide.

Écrit par : henry | 26/02/2010

C'est toujours triste de voir des images comme ça.

Écrit par : Vacances scolaires | 28/09/2010

C'est dommage de voir de tels images.

Écrit par : Vacances scolaires 2011 | 05/11/2010

Bonsoir,
C'est vrai que c'est triste d'en arriver là et surtout que ce quartier réputé, dite "zone sensible" des Blagis, hélas n'a pas évolué depuis ma plus tendre enfance où très exactement à cet emplacement où il y a l'Escale, il y avait l'école primaire l'Etape où j'y étais scolarisé de 1979 à 1984.
Cet établissement a fermé en 1985, suite au départ à la retraite de Madame Long, directrice à l'époque.
Je suis par la même occasion à la recherche de tous les anciens de l'Etape que j'ai connu et qui m'ont connus.
Voir aussi la page Facebook: école primaire l'Etape
Ceci dit, pourquoi cet établissement a fermé? et pour quelles raisons?

Écrit par : Olivier TENIER | 26/03/2011

Les commentaires sont fermés.