Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2008

Je propose un débat entre les différents candidats, et ce devant les militants

Le 24 septembre dernier, lors d'une réunion de nos militants, je vous ai présenté ma conception du rôle de Délégué de ville et je vous ai annoncé que je sollicitais à nouveau votre confiance pour ce poste.

Le 3 octobre, je vous écrivais pour vous confirmer ma candidature et vous expliquer dans le détail l'enjeu de ces élections et les engagements précis que je prends devant vous, avec vous et pour vous. Je vous rappelais que l'union de notre mouvement est notre priorité, union que nous avons réussie à construire peu à peu, tous ensemble, et qu'il est essentiel de sauvegarder pour nous permettre d'assurer l'alternance à Fontenay-aux-Roses.

Depuis le 20 octobre, un autre candidat souhaite devenir délégué de ville et, également, tête de liste aux prochaines élections municipales. Nous avons la chance d'appartenir à un mouvement politique qui permet l'expression de conceptions différentes et le débat d'idées. J'attache donc une grande importance à la démocratie au sein de l'UMP.

Aussi, pour qu'il y ait un véritable échange, que vous tous, militants fontenaisiens, puissiez choisir en connaissance de cause, je propose à Pierre-Henri Constant un débat, devant vous. Ceci pour que chacun explique ouvertement les raisons qui nous poussent à solliciter votre confiance et ce que nous proposons pour poursuivre la dynamique d'action de notre mouvement tout en maintenant son union.

J'ai adressé ce jour même un courrier à mon concurrent et je souhaite qu'il réponde favorablement à ma proposition qui ne pourra que faciliter votre choix.

13/10/2008

Êtes-vous prêts à payer 10.000 Euros par semaine ?

Pendant que le maire faisait la présentation de son projet de nouveau marché samedi dernier, l'UMP Fontenay tenait son traditionnel point café. Pour l'occasion, nous avions préparé un tract dans lequel nous expliquons que nous ne sommes pas opposés à un nouveau marché, mais pas à n'importe quel prix !

Pour un coût estimé à ce jour à 8 millions d'euros, il faut savoir que plus des 2/3 du budget prévisionnel est à la charge de notre ville. Autant dire tout de suite que ce projet va impacter fortement les finances de Fontenay-aux-roses pour les 10 ans à venir (le projet du maire coutera au minimum 10.000 euros par semaine pendant les dix prochaines années).

Mais ce projet du maire socialiste ne fait pas l'unanimité dans sa propre majorité.
1/ En discutant avec des conseillers municipaux socialistes et verts, en toute discrétion, il apparaît que le contenu même du projet est sujet à discussion, que le coût paraît à certains surréaliste et dangereux (crise financière oblige).
2/ D'autres m'ont dit tout simplement que, compte tenu de la difficulté à trouver des financements (les subventions attendues de la région ou du Conseil général n'étant pas assurées à ce jour), l'idéal serait de temporiser le projet actuel, de le redéfinir et d'opter pour une solution beaucoup moins ambitieuse, voire beaucoup plus adaptée aux besoins de notre ville.
3/ Mais tous pensent que, de toute façon, le maire ne les écoutera pas et ira jusqu'au bout de sa décision.

Alors quelle conséquence pour les Fontenaisiens ? Nous verrons certainement un endettement de la ville devenir difficilement supportable. A partir de là, une augmentation des impôts locaux sera certainement nécessaire.

01/10/2008

Le maire obligé de reculer sur l'adoption du règlement intérieur du Conseil municipal

Hier soir se tenait le Conseil municipal. Parmi les points à l'ordre du jour, il y avait l'adoption du règlement intérieur du Conseil. Le groupe UMP considérant que l'orientation de ce règlement intérieur portait atteinte à la démocratie en restreignant très largement les possibilités d'expression et d'intervention de l'opposition dans les débats, a demandé que ce projet soit reporté afin d'en discuter le contenu et de le faire évoluer.

Je pensais que la majorité municipale rejeterait cette demande et que nos élus ne pourraient que voter contre ce règlement intérieur ...

Mais la surprise est venue des élus de la majorité municipale ... En effet, José Guntzburger (groupe Ensemble pour Fontenay) a demandé la parole pour expliquer que ce règlement intérieur contenait des dispositions qui limitaient l'expression de certains élus, que la démocratie était un bien précieux et que ce projet de règlement intérieur exigeait une réflexion plus approfondie. Il a donc proposé la création d'une commission spéciale. Ensuite, Jean-François Dumas (groupe les Verts) a déclaré être lui aussi troublé par ce texte et a demandé une interruption de séance pour en discuter avec son groupe.

Je vous laisse imaginer le malaise du maire devant cette situation. Il a donc accepté l'interruption de séance. Lorsque cette dernière a repris, Pascal Buchet a déclaré qu'il acceptait la création de cette commission !


Quelques réflexions me viennent à l'esprit.

1/ Le comportement du maire qui décide et qui impose aux élus du conseil municipal, comme aux Fontenaisiens, commence à géner une partie de sa majorité municipale. Surtout lorsque l'on touche aux principes les plus élémentaires de la démocratie dans notre ville ...

2/ Depuis 1994, c'est la première fois que l'équipe municipale en place n'est pas totalement soudée autour du maire, Pascal Buchet. Sur d'autres projets d'importance, il y a aussi des divergences de vue, comme par exemple sur le projet de marché qui semble provoquer débats et désaccords ...

3/ Je suis persuadé depuis longtemps que pour connaître l'alternance à Fontenay-aux-Roses, deux conditions doivent être réunies : la première c'est la division de la majorité socialiste-communiste-vert, la seconde c'est l'union de la droite et du centre. Sur ce dernier point, en tant que Délégué de ville, vous pouvez compter sur moi pour garantir cette union et combattre toute tentative qui risquerait de la mettre en cause !