Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2012

Conseil municipal : de nouvelles hausses d'impôts locaux

Le Conseil municipal de jeudi, une nouvelle fois, a montré des comportements inadmissibles de certains élus de la majorité municipale, des attaques contre la politique gouvernementale pour justifier la hausse des impôts locaux et l'adoption de la Charte de Démocratie participative.

 

16-02-2012_public.jpgLe Conseil a débuté par une question d'une Fontenaisienne au Conseil municipal concernant l'aménagement de la rue Jean Jaures. La salle du Conseil, côté public, était remplie par des riverains de cette rue, inquiets par un projet consistant à implanter une station Autolib, une piste cyclable à contre sens et une réduction des emplacements de stationnement dans cette rue. Ce qui ressort de la question posée, c'est d'une part l'absence d'informations et de concertation des habitants, et une forte mobilisation des habitants de cette rue (plus de 120 courriers ont été remis au maire à la fin de la question).

La réponse du maire a été curieuse. Elle oscillait entre "aucune décision n'a été prise" et "une concertation est engagée avec le groupe de travail des utilisateurs de vélos qui ont proposé plusieurs projets". Mais, dans le cadre de la volonté affichée par la mairie de mettre en place la Démocratie participative, n'est-il pas souhaitable de consulter en priorité les habitants de cette rue ? Les élus de l'opposition ont souligné que ce manque de concertation des habitants est une habitude, en rappelant notamment l'aménagement et la mise en place de la circulation à contre sens des vélos sur le boulevard de la République.

 

La Charte de Démocratie participative a été adoptée. Elle n'est pas parfaite, je l'ai déjà dit, mais elle aura le mérite d'exister et de servir de cadre pour éviter (ou contrôler) les dérives que l'actuelle municipalité nous a imposées depuis 1994 en matière d'information et de concertation.

Mais j'ai trouvé inadmissible et choquant que, lors de l'intervention de Michel Faye, seul élu opposé à l'adoption de cette charte, Pascale Duplan (majorité municipale) lui a ostensiblement tourné le dos. Je pense que cette attitude méprisante augure mal de la mise en oeuvre de la future charte de la Démocratie participative.

 

Lors du débat d'orientation budgétaire (DOB), Gilles Mergy a présenté les grandes orientations financières de la commune. Pendant une quinzaine de minutes, comme prévu, nous avons eu une longue litanie destinée à nous expliquer que depuis 2007 la politique gouvernementale étranglait les collectivités locales. Tous les problèmes se sont aggravés depuis 2007, l'impact des décisions anti-sociales du Gouvernement ont des conséquences directes sur le budget municipal, le Gouvernement est un pompier-pyromane qui a aggravé la crise ... et les solutions seront enfin apportées le 6 mai prochain. Je me suis cru dans une réunion électorale du Parti Socialiste !

855237501.jpgTout cela, pour nous faire oublier un excédent de 3 millions d'Euros qui se reporte d'année en année et pour justifier une nouvelle hausse des impôts locaux, dont le montant nous sera révélé lors du vote du budget, en mars. Le maire adjoint aux finances, avec beaucoup de pudeur, nous a expliqué qu'il est prévu de revaloriser la fiscalité !

Mais en période de crise, il serait souhaitable de construire un budget qui tienne compte des réalités sociales des Fontenaisiens. Des investissements sont encore projetés à hauteur de 7 millions d'Euros. Au lieu d'aggraver la situation personnelle de chaque foyer fontenaisien, ne serait-il pas souhaitable de faire une pause sur certains de ces investissements, en les reportant à plus tard ? Ne serait-il pas possible de réduire les dépenses, ou bien de dépenser mieux, au lieu d'augmenter (pardon, revaloriser) la pression fiscale ?

 

Le Conseil municipal s'est terminé sur les traditionnels voeux et questions. Anne Bullet a posé une question concernant l'équipement des agents municipaux. En effet, nous avons été alerté par certains employés de la mairie de l'état défectueux de certains matériels et des équipements de protection individuels utilisés par le personnel communal. La réponse du maire à cette question a consisté à dire que "les syndicats déforment la réalité ... d'ailleurs, la mairie vient d'acheter 4 parkas et des gants". Je vous laisse imaginer les réactions des représentants du personnel présents dans la salle ...

 

  » La question sur les équipements des agents municipaux

Commentaires

Il faut se demander à quoi sont utilisés nos impôts : lorsque l'on voit l'état de la chaussée dans les rues de Fontenay, on se dit que l'argent récolté par la mairie ne va pas là où il faut. Vous avez raison de dire qu'il faut dépenser mieux. Quand je vois aussi que l'on a fermé une crèche pour faire des travaux dans le chateau Ste-Barbe pour installer une maison des associations (sont-elles demandeuses ?) et que 8 mois après rien n'est fait, on s'interroge sur la pertinence de ces investissements.

La presse a souvent relayé les gaspillages des collectivités locales, qui embauchent à tour de bras alors qu'il faut réduire le nombre de fonctionnaires et qui dépensent les deniers publics dans des projets couteux et dont nous n'avons pas forcément besoin.

Écrit par : Benoît Télanga | 18/02/2012

Gauche ou droite ?

Au niveau des municipalités, le temps est venu de revoir les projets et aussi le financement de ceux-ci. Reste à savoir si la pressions fiscale sera lourde pour "tous" les fontenaisiens.
Sur mes face book, j'ai démontré que la meusre d'allerger les charges pour les ouvriers gagant le smic et un pue plus est une arnaque et que là, le président candidat donne moins qu'il ne prend aux salariés car en supprimant la rpime pour l'emploi, il fait payer de lourds impôts aux salatéis sauf si ceux-ci ont des enfants ou sont en dessous d'un temps de travail à plein temps (environ 25h par semaine).
Oui, la décentralisation va trop loin et met trop de charges aux communes mais ce n'est pas que Sarkozy qui est responsable mais aussi tous ceux qui l'ont mis en oeuvre.
Si le vote du MES passe au Sénat, il en sera fini avec la France ce qui pour quelqu'un comme moi pourrait plaire.
Il n'y a pas que les communes de gauche qui augementnt les impôts, il y a aussi celles de droites et c'est là que le bas blesse pour nombre de citoyen.
Pour le problème de la rue Jean Jaures et la démocratie locale, ce n'est que quand on a le dos au mur qu'on se manifeste mais combien de personnes de cette rue se sont manifestés lors des rassemblement de CIVITAS (même si ce n'est pas l'excellence) pour former la démocratie locale. On attend trop que les autres fassent à notre place et donc on doit penser que le maire fait très bien les choses puisque finalement une petite minorité à chaque fois se manifeste et ensuite s'en va sans chercher à former un vrai groupe indépendant et je dis bien "indépendant" dans un démocratie locale active plutôt qu'une petite "secte" de quelques personnes qui n'ont aucun pouvoir sauf celui de voter.
Bien, pour ma part je sais pour qui ne ne voterais pas aux prochines élections mais je ne sais toujours pas pour qui je voterais.

Écrit par : Thierry L et R | 26/02/2012

Les commentaires sont fermés.