Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2010

Conseil communautaire ou meeting électoral ?

Hier soir se  tenait le Conseil communautaire de Sud de Seine, à Bagneux, présidé par Pascal Buchet. Je pensais que, compte tenu de l'ordre du jour important, nous aurions essentiellement des débats qui porteraient sur la gestion de la communauté d'agglomération.

D'abord, concernant Fontenay-aux-Roses, il y avait à l'ordre du jour différents points :

  • Une subvention de 19.000 Euros à la société Immobilière 3F pour la mise en place des colonnes enterrées au stockage des déchets ménagers (rue Nodier). Cette subvention représente 50% de l'achat de 5 colonnes. Le Conseil communautaire a adopté à l'unanimité ce point.
  • Convention avec Fontenay-aux-Roses pour la mise à disposition d'un agent pour le Conservatoire. En fait, depuis le transfert de l'école de musique à la communauté d'agglomération (janvier 2007), un agent n'exerce qu'en partie ses fonctions liées à l'équipement transféré (70% Sud de Seine, 30% Fontenay-aux-Roses). Donc une convention détermine les conditions dans lesquelles cet agent exerce ses fonctions.
  • Fixation d'un tarif exceptionnel pour l'entrée de la piscine de Fontenay-aux-Roses, pendant les vacances scolaires. Pour tous les usagers, le Conseil communautaire fixe à 1 Euro le tarif d'entrée.
sud-de-seine_11-02-2010_1.jpg

Puis, dans l'ordre du jour, est arrivé le point concernant les finances, avec d'une part le débat sur les orientations générales du budget 2010 et les attributions de compensation prévisionnelles. Philippe Kaltenbach (le maire de Clamart), en charge de ces dossiers, a pris la parole et a alors débuté un discours politique et idéologique, digne d'un meeting de campagne électorale.

Il est vrai que le maire de Clamart est effectivement la tête de liste socialiste pour les élections régionales de mars prochain, dans les Hauts-de-Seine. Il a donc bien entendu parlé de la crise économique qui devient une crise sociale, de la suppression de la taxe professionnelle, des incertitudes liées à la taxe carbonne et nous a fait un bilan de l'action gouvernementale (vue par le PS). Nous n'avons donc pas eu un véritable débat sur les orientations budgétaires, avec présentation détaillée des chiffres, mais une litanie des difficultés que le gouvernement met en place pour nuire aux collectivités territoriales de gauche.

Bien entendu, dans sa conclusion, Pascal Buchet s'est permis d'insister à nouveau et de rebondir sur les propos du candidat Kaltenbach !

sud-de-seine_11-02-2010_2.jpg

Commentaires

Le Conseil Communautaire,Sud de Seine , une instance où tout comme le conseil municipal des décisions sont prises . Effectivement un certain nombre de gestions ont glissé vers l'interco que nos impôts alimentent .

Je reviens sur les conteneurs enterrés !
A Clamart , à grands renforts de propagande ,Clamart habitat et la mairie de Clamart , nous ont loué ce progrès !!
Le constat sur la zone d'essai est désastreux . Des amoncellements d'ordures près des conteneurs et dans les anciens locaux à poubelles réouverts pour palier au stockage .

Comme la concertation et l'étude sociologique des comportements des locataires n'a pas été faites en profondeur et devant cet échec ,le projet est stoppé !!

Qui a payé ? ce fiasco ?

Écrit par : Concernée | 13/02/2010

Les commentaires sont fermés.