Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2011

Les riverains du CEA de Fontenay-aux-Roses réclament plus de transparence

Une réunion s'est tenue hier soir, dans le cadre de la Commission Locale d'Information (CLI) auprès du CEA de Fontenay-aux-Roses, pour faire le point sur le processus de démantèlement des installations nucléaires du site de notre commune. Beaucoup de questions restent sans réponse ...

cli,fontenay-aux-roses,cea,nucléaire,commission locale d'information,démantèlement,assainissementLa Commission Locale d'Information est une structure composée d'élus des villes voisines et d'associatifs, dont le rôle est de surveiller et d'informer le processus de démantèlement du site du CEA de Fontenay-aux-Roses (pour en savoir plus, lire mon article du 4 février 2011 et le site de la CLI). Cette commission est présidée par Stéphane Jacquot (conseiller municipal UMP de Châtillon).

Même si le site du CEA de Fontenay-aux-Roses n'a jamais accueilli de centrale nucléaire et n'a donc jamais produit d'énergie, il a quand même utilisé des installations nucléaires et des produits radioactifs. Ces activités ont céssé en 1995, mais le démantèlement et la dénucléarisation n'ont réellement commencé qu'en 2007 pour s'achever en 2018, avec un coût estimé de 500 millions d'Euros. Cette opération de démantèlement est un processus long et incertain, puisque le CEA nous a expliqué hier soir qu'ils ne pouvaient s'engager sur des délais fermes.

Ce que la CLI a relevé, c'est à la fois le manque d'informations, l'imprécision sur les délais et les coûts engendrés par l'opération. En effet, plusieurs questions se posent et les riverains du site réclament plus de transparence.

Ainsi, nous avons appris hier soir que, faute de pouvoir faire une évacuation des déchets autrement qu'au compte goutte, ces déchets sont stockés sur le site. Dans quelles conditions de sécurité le sont-ils ? Nous avons eu peu d'éléments même si les membres du CEA, présents à la commisssion hier soir, se sont montrés rassurants.

Il nous a été aussi expliqué qu'il y avait peu d'archives sur ce qui a été entreposé et utilisé sur le site et que les personnes qui interviennent dans cette opération rencontrent des difficultés techniques sur la composition et le volumes des déchets, l'importance de la pollution des sols (absence de sondage préalable), les retards d'évacuation des déchets qui engendrent le stockage sur le site, l'appel à des sous-traitants qui ne sont pas toujours optimum et, enfin, des retards administratifs liés à des autorisations.

Quoiqu'il en soit, l'objectif annoncé par le CEA est que 99% des matières radioactives auront été retirées du site en 2018 (sauf aléas) et que ce démantèlement se fait en donnant la priorité à la sûreté.

Il n'en demeure pas moins que beaucoup de questions restent sans réponse et qu'il persiste un sentiment de manque de transparence. Par exemple, dans l'un des bâtiments, les détecteurs incendie et surtout le système d'extinction sont tombés en panne de janvier à mars (3 mois). L'information n'a été fournie à la CLI que très tardivement.

Enfin, je regrette une nouvelle fois que la municipalité de Fontenay-aux-Roses ne communique absolument pas sur cette question d'importance pour notre ville. La réunion d'hier soir était publique et nous étions peu de Fontenaisiens à y être présents ... c'est bien dommage.

Commentaires

Merci Emmanuel pour cet excellent résumé . En effet, j'ai regretté qu'il n'y ait que si peu de Fontenaisiens et surtout que notre maire brille par son absence... Apparemment, l'avenir de Fontenay ne l'intéresse vraiment pas ...

Écrit par : Anne Bullet | 28/04/2011

Merci pour cet article et de l'intérêt que tu portes à la CLI.

Bien amicalement,

Écrit par : Stéphane Jacquot | 29/04/2011

J'ai quelques questions à vous poser (si vous avez les réponses) : l'évacuation des déchets radioactifs se fait-il par la route ? Si oui, comment Fontenay et les communes environnantes sont informées de cette évacuation ? Que deviennent-ils ensuite ?

En attendant, je trouve anormal qu'effectivement le maire ne suive pas ce processus et n'informe pas les habitants de notre commune qui sont intéressés au premier chef ...

Écrit par : Arwenn | 29/04/2011

Encore aurait-il fallu être au courant de cette réunion; on ne peut pas être partout. A quand un "Officiel" des réunions fontenaisiennes? On pourrait relancer le sujet lors du conseil de quartier de jeudi prochain.

Écrit par : Christel | 29/04/2011

@ Arwenn :
- Les déchets du CEA sont évacués par la route. Ce qui pose là encore un problème d'information, notamment des communes traversées par ces poids lourds. Aucune information n'est communiquée quant à ces transports.
- Les déchets sont envoyés ensuite sur différents site (Saclay qui fait des recherches sur le traitement des produits radioactifs, la Hague ... ).


@ Christel :
Vous avez totalement raison : on ne peut pas être partout et surtout on ne peut pas être là où on ignore qu'il y a une réunion. La réunion de la CLI de jeudi soir a été annoncée dans Le Parisien et sur internet. Mais sur Fontenay-aux-Roses, personne n'en a parlé ... en premier lieu la municipalité de notre ville qui aurait dû l'annoncer dans le Fontenay Mag.
Je vais donc ajouter prochainement une rubrique dans le blog Dessinons un Avenir qui fera office d'officiel des réunions concernant notre ville.

Écrit par : Emmanuel Chambon | 30/04/2011

Merci Emmanuel pour ce compte rendu précis.

En effet, peu de monde dans le public, d'élus des villes voisines fortement concernées.
Merci à la Commission Locale d'Information auprès du CEA de Fontenay-aux-Roses, de son travail de transparence quant à ce site comprenant des installations nucléaires.

Écrit par : Clamart-inlive | 01/05/2011

Bonjour,

Je tiens à préciser que je suis Vice-Président de cette CLI où je représente par ailleurs l'agglomération Sud-de-Seine et donc les quatre villes concernées par le périmètre de la CLI, les textes voulant que dans le cas où il y ait une agglomération sur le territoire, ce soit celle-ci qui soit membre. Je représente donc aussi Fontenay-aux-Roses et ses habitants.
Comme je suis conseiller délégué à l'environnement et au développement durable à Sud de Seine et maire adjoint de Fontenay avec les mêmes délégations, que le CEA est sur le territoire de Fontenay, il était logique que le Conseil communautaire me désigne.
Une telle logique n'a pas toujours été de mise lors de la constitution de cette CLI par le président du Conseil général qui a laissé parler ses préférences partisanes, mais passons, cela est du passé. L'essentiel est que cette CLI fonctionne, par delà les différences partisanes et aussi les différences de positions sur le nucléaire. Ce que les gens attendent de nous, c'est que l'on s'efforce d'obtenir le maximum de transparence et de sécurité en ce qui concerne les opérations de démantèlement en cours.
Les maires ne pouvant être partout, cessez de leur faire de faux procès. Ni le maire du Plessis, ni le maire de Châtillon n'étaient là et je ne pense pas qu'il faut leur en faire grief dès lors que leurs représentants sont présents et actifs. Je pense à Châtillon avec M. Jacot et Fontenay avec moi-même, à Montrouge avec M. Laurent, à Issy avec Madame Buhler, etc. Je ne parlerai pas des élus absents non représentés parce que je ne veux pas entrer dans la polémique. Si je me permets de vous écrire, c'est, au contraire, pour la faire cesser.
En ce qui me concerne, je préside le groupe de travail intitulé "Science et Technologie" et je pense que mon groupe a fait du bon travail, ce qu'a d'ailleurs reconnu en réunion de bureau le représentant de l'ASN en affirmant que mon groupe avait posé des questions pertinentes.
Nous avons passé au peigne fin les rapports d'activité du CEA en les confrontant avec les lettres de suite d'inspection de l'ASN que j'avais recherchées sur le site de cet organisme, en le confrontant également aux connaissances de ces questions qu'ont d'anciens membres du CEA dont certains sont membres de ce groupe et aussi aux informations que nous ont fournies les représentants des syndicats, notamment en ce qui concerne les problèmes liés à la sous-traitance. C'est ce travail qui a servi de base à la lettre que le Président de la CLI M. Jacot à fait parvenir au CEA en relayant les questions que nous nous posions. Il est vrai que nous attendons encore les réponses. Le CEA ne semble guère pressé de les fournir et je trouve que son attitude lors de la dernière CLI a parfois été décevante même si nous avons obtenu quelques informations utiles sur les échéances. Et aussi une nouvelle rassurante, le système de ventilation (donc la pressurisation) du bâtiment 18 de l'INB 165 va être refait à neuf.
Côté information, il y aura des dépliants sur la CLI en mairie et le site de la CLI est accessible à tous.
Il est vrai que dans l'agenda, nous aurions pu et dû publier l'annonce de la réunion. Cela a-t-il été fait sur les autres communes? J'en doute et je reconnais que c'est regrettable. Nous devons donner le maximum de publicité à notre travail. Mais de là à en faire toute une polémique...
JF DUMAS

Écrit par : Jean-François DUMAS | 01/05/2011

@ Jean-François Dumas

Je souhaitais vous préciser les points suivants en réponse à votre long commentaire :

1/ D'abord, je veux vous dire que j'ai apprécié vos interventions lors de la réunion de la CLI. Vos questions sont les bonnes et les positions que vous avez prises me paraissent être du bon sens et nécessaires pour obtenir les bonnes réponses du CEA.

2/ Ce que je reproche à la municiplaité de Fontenay, ce n'est pas l'absence de Pascal Buchet à cette réunion. Je reproche à la municipalité de ne pas avoir informé les Fontenaisiens de la tenue de cette réunion. Les enjeux me paraissent si importants pour Fontenay que le minimum aurait été d'annoncer cette réunion dans le Fontenay Mag et sur le site web de la ville.

Écrit par : Emmanuel Chambon | 01/05/2011

Je rebondis sur le commentaire d'Emmanuel pour faire la même remarque pour Clamart , informer les clamartois de cette réunion aurait été un plus .
Nous retrouverons donc un compte-rendu de cette réunion sur le site de Sud de Seine

Écrit par : Clamart-inlive | 01/05/2011

@M . Dumas, je suis d'accord que vous avez fait dubon travail et que vos questions étaient pertinentes et je vous en félicite pour Fontenay et les Fontenaisiens. Pourtant, M.Buchet aurait pu venir car le CEA estsitué sur notre commune, il n'a tout de même pas une ville de 50.000 habitants à gérer ! et le nucléaire n'est pas une futilité !! je vous rappelle que le maire d'Arcueil était là, lui !

Écrit par : Anne Bullet | 02/05/2011

la sirene du cea ?? a retenti pendant près de 20 minutes ce matin, à partir de 6h30.

Savons nous pour quelles raisons ?

Merci

Écrit par : pierre guillaumot | 30/06/2011

Monsieur Guillaumot,

Effectivement, la sirène du CEA a retenti ce matin. Pour l'instant, je n'ai aucune information sur la cause de cette alarme. Je vous tiens au courant dès que j'en sais plus.

Cordialement

Écrit par : Emmanuel Chambon | 30/06/2011

Comme vous avez pu le lire dans la note que j'ai éditée tout à l'heure, cette sirène n'était pas celle du CEA, mais une alarme du site EDF qui se trouve à proximité du CEA. Il n'y a donc pas eu d'incident au CEA ce matin.

Cordialement

Écrit par : Emmanuel Chambon | 30/06/2011

Bonjour,
J'habite près du centre d'expérimentation nucléaire de Pontfaverger Moronvilliers. Il n'y a pas de Cli à ma connaissance sur ce site. Pouvez vous me dire comment vous avez pu l'obtenir et avec quelle démarche ?
merci
Damien Girard
http://www.moruroa.org/medias/pdf/Le%20cri%20d'alarme%20des%20habitants%20de%20Pontfaverger-Moronvilliers.pdf

Écrit par : Girard | 29/10/2011

Monsieur Girard,

Une Commission locale d'information (CLI) ou Commission locale d'information et de surveillance (CLIS) est une structure d'information et de concertation obligatoirement mise en place par certaines installation classée pour la protection de l'environnement (ICPE) (en France).
Elle a une mission générale d'information du public en matière de sûreté et de suivi de l'impact des activités de l'installation classée sur les personnes et l'environnement.

Dans le domaine du nucléaire, la loi du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire leur a donné un fondement législatif.

Cette commission est compétente en matière d'information, de santé et de sécurité des riverains, directement ou indirectement (via par exemple les retombées sur l'agriculture, l'eau, l'environnement...).
Son travail vise à minimiser les risques relatifs à ces installations, y compris en cas d'accident, par une meilleure information des riverains et parties prenantes.

Vous devez donc, certainement, avoir une CLI à proximité de votre centre d'expérimentation nucléaire. Pour en savoir plus, je vous communique l'adresse du site internet de notre CLI : http://www.cli-far92.fr/

Cordialement

Écrit par : Emmanuel Chambon | 07/11/2011

http://www.jfdumas.fr/Aux-inspecteurs-de-l-ASN-qui-ont-controle-le-CEA-de-Fontenay-aux-Roses-un-jour-de-septembre-2009%C2%A0-la-terre-nourriciere_a129.html

des nouvelles sur certaines manières plus écologiques de traiter les déchets au CEA

Écrit par : Cécile | 11/01/2012

Merci à Cécile d'avoir relayé cet article de Mr Dumas ... Très intéressant, soulevant beaucoup de questions et de solutions quant au traitement de certains déchets.

Écrit par : Benoît Télanga | 11/01/2012

Les commentaires sont fermés.