Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2010

Tirs de mortier de feux d'artifice contre une voiture de police à Fontenay-aux-Roses

La traditionnelle fête de juin (Fontenay en Fête) a été marquée par des incidents entre personnes du quartier des Blagis et la police nationale. Les interventions de la police dans ce quartier, depuis le début de l'année, sont de plus en plus fréquentes.

Une voiture de police a été visée par deux tirs de mortier de feux d'artifice, qui n'ont heureusement pas atteint le véhicule. Vers minuit et demi, dans la nuit de samedi à dimanche (6 juin), la police est intervenue pour calmer un groupe d'une trentaine de personnes, dont une partie était ivre, dans la rue des Paradis. Les policiers pris pour cible ont alors demandé des renforts pour pouvoir intervenir. Lorsque les renforts sont intervenus, les auteurs des tirs ont pris la fuite.

Il faut savoir que les "mortiers de feux d'artifice" sont interdits à la vente depuis 2009 (décret N°2009-1663 du 29/12/2009 et circulaire N° NOR : IOCA0931886C du 11/01/2010), après plusieurs attaques contre les forces de l'ordre réalisées à l'aide de ces engins, notamment en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise. Les mortiers pyrotechniques servent normalement à lancer des feux d'artifice mais peuvent s'avérer très dangereux lorsqu'ils sont lancés à tir tendu en visant des personnes

Plusieurs questions se posent à nous.

- Comment des matériels dangereux (parce que utilisables comme des armes) et interdits à la vente, peuvent-ils être encore entre les mains de personnes qui ne cherchent qu'à mettre le désordre dans nos quartiers ?

- Le maire, Pascal Buchet, a-t'il conscience que sur l'ensemble de notre ville des incidents de plus en plus nombreux favorisent un sentiment croissant d'insécurité sur Fontenay-aux-Roses ?

- Y a-t'il une corrélation entre la fermeture de l'Escale (décembre 2009) et l'augmentation croissante des incidents dans le quartier des Blagis depuis le début de l'année ?

- Les missions de la police municipale (définie par le maire) peuvent-elles être étendues ? Sont-elles appropriées ?

Bien évidemment, je me refuse à montrer du doigt un quartier spécifique. Car sur l'ensemble de notre ville, il y a malheureusement de nombreux événements qui nous inquiètent : cambriolages, vandalisme sur des véhicules en stationnement, agressions dans les rues ... Il est par contre du devoir du maire d'assurer, en collaboration avec les forces de police, une sécurité optimum pour tous les Fontenaisiens.

22/02/2010

Effraction à la maison de quartier des Blagis

En plein jour, la maison de quartier des Blagis (anciennement l'Escale) a été victime d'une effraction.

Samedi, en milieu de journée, la porte principale de l'Escale a été forcée, puis les vitres ont été cassées. Les alarmes se sont déclenchées mettant en fuite les intrus, car rien n'a été dérobé. La police nationale est intervenue pour constater les faits, mais personne ne semble avoir remarqué quoique ce soit.

D'après certaines personnes du quartier, cette agression contre le bâtiment municipal serait une représaille à l'intervention policière du 16 février.

DSC00453.JPG   DSC00455.JPG

Je pense que nous devons être vigilants et exigeants pour que le calme soit assuré dans tous les quartiers de Fontenay-aux-Roses. Nous avons eu connaissance, ces derniers temps, de plusieurs méfaits sur la ville : voitures aux vitres cassées la nuit, cambriolages en augmentation et agressions dans les rues. Et je rappelle que Pascal Buchet, en tant que maire de notre commune, est le premier représentant de la République et qu'à ce titre, il est responsable de la sécurité.