Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2009

Les Fontenaisiens vont payer le prix fort

Celà fait des mois que, avec nos 5 élus UMP au Conseil municipal, nous vous alertons sur le coût que le maire en place souhaite engagé pour le projet du nouveau marché. Hier soir, lors du vote du budget au Conseil municipal, nos inquiétudes se sont révélées bien réelles.


Alors que le résultat de fonctionnement de l'année 2008 a dégagé une cagnotte municipale de 3,2 millions d'euros ...

Alors que la crise fragilise l'ensemble de nos concitoyens et que le moment n'est pas d'augmenter la pression fiscale sur les ménages fontenaisiens ...

Alors que le rôle essentiel des associations est largement reconnu et nécessaire pour le maintien du lien social dans notre ville ...

Le maire demande aux Fontenaisiens
de payer, au prix fort,
son projet de marché !



  • Par l'augmentation des impôts locaux 2009 :
    - La taxe d'habitation augmente de 7,50% *.
    - La taxe foncière de 9,57% *.

    900.000 euros supplémentaires sont ainsi prélevés sur les ménages Fontenaisiens ...


  • Par la réduction des subventions aux associations :
    Des associations d'aide ou de services aux Fontenaisiens voient leur subvention diminuer fortement comme :
    - le Centre Communal d'Action Sociale CCAS (- 25%),
    - le Club des Anciens (- 20%),
    - l'Association Sportive Fontenaisienne ASF (- 5%),
    - le Centre Culturel Jeunesse et Loisirs CCJL (- 5%),
    - l'Escale (- 5%) ...

    200.000 euros au total sont retirés aux associations Fontenaisiennes



J'ai le sentiment que ce n'est que le début, puisque pour le budget 2010, à priori, nous n'aurons plus la chance de bénéficier d'une cagnote communale (celle-ci étant entièrement consommée en 2009). Nous risquons donc d'entrer dans la spirale de l'augmentation régulière des impôts ces prochaines années et d'augmenter également l'endettement de la ville (puisque l'équipe en place entend aussi utiliser l'emprunt).

Ce que nous n'avons pas cessé de demander au maire, c'est de revoir son projet de marché pour qu'il soit mieux adapté aux besoins de notre commune et qu'il n'engage pas Fontenay-aux-Roses dans une charge financière insupportable pour les Fontenaisiens. Nous sommes en période de crise et il serait opportun de prendre le temps de reconsidérer ce projet. C'est pour cette raison, que notre groupe au Conseil municipal, avec les associatifs, a demandé de retarder ce projet d'une année ...

* bases + taux

26/01/2009

La vérité en matière de fiscalité locale

A l'approche des réunions du Conseil municipal qui vont définir le budget de notre ville pour 2009, il convient de rétablir la vérité en matière de fiscalité locale. A tous les niveaux de notre pays, les socialistes dans les régions, les cantons et les communes manipulent l'opinion publique.

En effet, ces dernières années, les socialistes ont justifié la hausse de la fiscalité en accusant l’Etat de ne pas assurer les transferts financiers qui s’imposaient vers les collectivités locales. « Si nous augmentons les impôts, c’est à cause de l’État qui nous transfère des responsabilités sans nous en donner les moyens » affirmaient-ils à l’époque.

Alors que la gauche contrôle 20 des 22 régions, 58 conseils généraux et un très grand nombre de grandes villes, nombre de collectivités ont augmenté leurs impôts locaux ou s'apprêtent à le faire tout en montrant du doigt l'Etat qui ne tiendrait pas ses engagements financiers.

Pourtant, la réalité est bien différente. L'Etat a par exemple renforcé sa prise en charge directe des collectivités locales, en prenant à sa charge plus de 10 milliards d'euros, sous la forme de dotations ou de prise en charge d'allègements d'impôt. Mais ça, les socialistes n'en parlent pas.

A Fontenay-aux-Roses, nous le savons, la fiscalité sera en hausse. Les prétextes que nous sortira l'équipe en place, comme pour leurs amis dans toute la France, seront basés sur la crise à laquelle le gouvernement ne saurait pas répondre et surtout le désengagement de l'Etat ... La réalité est que Fontenay-aux-Roses va devoir financer, entre autre, le projet de reconstruction du marché qui va endetter notre ville sur de longues années et qui aura un impact énorme sur la fiscalité locale.